Spécial élections françaises: pourquoi ce candidat ? Michel vote Emmanuel Macron

1

Taiwan Mag veut donner la parole aux françaises et français de Taiwan. Vous êtes adhérent d’un parti politique, symphatisant d’un mouvement et vous souhaitez partager votre point de vue sur votre candidate ou candidat, pour la présidentielle et législative, n’hésitez pas à nous envoyer votre réponse (taiwanmag@gmail.com) à la question: « Pourquoi ce candidat ? » Nous débutons cette rubrique avec Michel, français résidant à Kaohsiung, adhérent à En Marche et votera Emmanuel Macron.

« D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours trouvé le clivage classique « gauche/droite » assez factice. Profondément insatisfaisant intellectuellement. Pour moi, cette barrière avait pour conséquence de quelque peu scléroser la pensée. De nombreux militants des deux camps, fort honorables au demeurant, avaient tendance à rejeter une idée parce qu’elle n’avait pas été lancée par la bonne personne ou qu’elle ne correspondait pas avec quelques cases du « cahier des charges » de son camp de prédilection.

Réunion du comité En Marche à Kaohsiung ©En Marche Taiwan

En ce sens, la démarche d’Emmanuel Macron me semble différente. Il tend à vouloir considérer un panel plus large d’idées. En tout cas ne pas rejeter une idée parce qu’elle vient d’une mouvance donnée, mais pour ce qu’elle est. Le tout, en affirmant ses convictions.
Ce n’est pas de la compromission ou le propre d’une pensée « molle ». Une pensée où l’on ne ferait que s’approprier les idées des autres. C’est reconnaître que son camp ne détient pas nécessairement toute la réalité. Que d’autres personnes possèdent une autre part de la réalité. Une part qui mérite discussion. Qui mérite des débats clairs et tranchés. Débats qui peuvent aboutir – ou non ! – à un consensus.

Cette ambition, celle de « tenir les deux bouts », se retrouve également dans son projet général, notamment en économie. Si certains secteurs ou corps de métiers peuvent ressentir le besoin de bénéficier de plus grandes marges de manoeuvre, cela ne doit pas se faire au détriment des salariés ou des plus fragiles. Une telle vision nécessite une pensée structurée et une certaine honnêteté intellectuelle. Tout cela je l’ai trouvé en Emmanuel Macron et En Marche.

Peut-être qu’un Emmanuel Macron président se trompera sur certains sujets. Peut-être j’aurai des désaccords fondamentaux avec certains de ses choix. Mais ce que je sais c’est qu’il cherchera à faire dialoguer et faire se réconcilier les différentes parties d’un pays aujourd’hui profondément divisé et morcelé. Afin de faire l’unité du pays. Ce qui fait de lui bien plus un chef d’État que d’anciens ministres ou députés (européens ou nationaux). C’est une voie pleine d’embûches, mais je crois aux forces de l’Esprit et dans la combativité de nombre d’entre nous. »

Michel Deniau, Kaohsiung, Mars 2017

1 COMMENT

  1. Moi je dis très bon choix! Emmanuel Macron sera notre nouveau président. Il y en a marre du négativisme de la droite sclérosée et intégriste, de la gauche extrême, sans parler du FHAINE pourris depuis sa création. Tous en marche !

Laisser un commentaire