Le 10 octobre est la date anniversaire de la fondation de la République de Chine, en 1912 sur le continent chinois. A l’époque, Taiwan était une colonie japonaise, en vertu du traité de Shimonoseki, signé en 1895 et par lequel la cour des Qing cédait l’île au Japon. Le gouvernement de la République de Chine, alors basé à Nankin, commença à exercer sa juridiction sur Taiwan après la capitulation du Japon, en 1945, à l’issue de la Deuxième Guerre mondiale.

Quatre années plus tard, lorsque le Kuomintang (KMT) perdit la guerre civile en Chine, le gouvernement de la République de Chine s’établit à Taiwan. Depuis, la République de Chine maintient sa souveraineté sur l’île de Taiwan et plusieurs autres îles de moindre taille. Autrement dit, depuis 1949, Taiwan et le continent chinois sont administrés par deux gouvernements différents.

Les autorités de Pékin n’ont jamais exercé leur souveraineté sur Taiwan ni sur les autres îles actuellement placées sous la juridiction du gouvernement de la République de Chine à Taipei. Les opinions divergent, parmi les citoyens de la République de Chine, sur la question de savoir s’il est préférable de maintenir indéfiniment le statu quo ou bien de définir une nouvelle relation avec le continent chinois. Quoi qu’il en soit, tous pensent que toute décision concernant leur avenir leur appartient et doit se fonder sur la liberté, la démocratie, les droits de l’homme et l’Etat de droit.

Révolution chinoise de 1911 à 1949

60 ans de République de Chine à Taiwan

Discours inaugural de la présidente Tsai Ing-wen

Les grandes dates de l’histoire de Taiwan et de la République de Chine à Taiwan

Dans la mesure où le territoire effectivement contrôlé par la République de Chine aujourd’hui est principalement constitué de l’île de Taiwan, la chronologie suivante ne concerne que l’histoire écrite de l’île, soit une durée de 400 ans environ.

1624 La Compagnie néerlandaise des Indes orientales établit un comptoir dans le sud-ouest de Taiwan et emploie des paysans chinois dans ses rizières et plantations de canne à sucre. L’île, qui était peuplée d’Austronésiens depuis des millénaires, avait été brièvement visitée au cours des siècles précédents par un petit nombre de marchands, de pêcheurs et de pirates chinois et japonais.
1626 Des aventuriers espagnols basés aux Philippines installent une base dans le nord de Taiwan mais en sont chassés par les Néerlandais en 1642.
1662 A la tête d’une armée, Zheng Chenggong (Koxinga) trouve refuge à Taiwan face aux armées mandchoues qui ont vaincu la dynastie Ming (1368-1644) en Chine. Il obtient le départ des Hollandais et établit sur l’île un petit royaume.
1683 Les armées Qing envahissent Taiwan par l’ouest et le nord.
1885 L’île de Taiwan est déclarée province de l’empire Qing.
1895 A la suite de sa défaite contre le Japon, le gouvernement mandchou signe le traité de Shimonoseki par lequel il cède Taiwan au Japon. Les Japonais administreront l’île pendant les 50 années suivantes, jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, en 1945.
1911~
1912
Des révolutionnaires chinois renversent la dynastie Qing et proclament la République de Chine sur le continent.
1943 Pendant la Deuxième Guerre mondiale, Tchang Kaï-chek rencontre le président américain Franklin Roosevelt et le Premier ministre britannique Winston Churchill au Caire, en Egypte. Plusieurs jours après la conférence, un communiqué conjoint connu sous le nom de « Déclaration du Caire » est émis. On y lit que « tous les territoires que le Japon a volé aux Chinois, comme la Mandchourie, Formose [Taiwan] et les Pescadores [archipel de Penghu], sont rendus à la République de Chine ».
1945 A l’issue de la Deuxième Guerre mondiale, le gouvernement de la République de Chine reçoit la capitulation des forces militaires japonaises à Taiwan.
1947 La Constitution de la République de Chine est promulguée le 1er janvier, à Nankin, sur le continent chinois, pour prendre effet le 25 décembre suivant. A partir du mois de mars, des troupes de la République de Chine dépêchées du continent sont déployées à Taiwan pour réprimer un soulèvement populaire connu sous le nom d’Evénements du 28 Février.
1948 Alors que la guerre civile fait rage sur le continent entre le gouvernement de la République de Chine dirigé par le KMT et les rebelles du Parti communiste chinois (PCC), des Dispositions provisoires en vigueur pendant la période de rébellion communiste sont mises en place, suspendant l’application de la Constitution et donnant quasiment les pleins pouvoirs au président de la République.
1949 Les institutions de la République de Chine sont réinstallées à Taiwan où plus de 1,3 million de personnes se réfugient, alors que le PCC proclame la république populaire de Chine sur le continent. La loi martiale est déclarée (elle restera en place jusqu’en 1987). Depuis 1949, et jusqu’à aujourd’hui, Taiwan et la Chine continentale sont administrés par des gouvernements distincts.
1971 La République de Chine se retire des Nations unies en anticipation du vote de l’Assemblée générale donnant le siège de la Chine aux autorités de Pékin.
1979 Des militants de la démocratie manifestant dans la ville méridionale de Kaohsiung sont arrêtés et condamnés à de longues peines de prison pour sédition par un tribunal militaire. Certains de ces prisonniers politiques et de leurs avocats joueront par la suite un rôle de premier plan dans la formation et le développement de ce qui est aujourd’hui le premier parti d’opposition, le Parti démocrate-progressiste (DPP).
1987 La loi martiale est levée en juillet et le processus de démocratisation s’accélère.
1991 Les Dispositions provisoires en vigueur pendant la période de rébellion communiste sont abolies. Entre 1991 et 2005, la Constitution de la République de Chine est amendée à sept reprises pour l’adapter à la situation présente.
1995 Le programme national d’assurance santé est créé.
1996 La République de Chine connaît sa première élection présidentielle au suffrage universel direct. Lee Teng-hui et son colistier Lien Chan remportent ce scrutin pour le KMT par 54% des voix.
2000 Chen Shui-bian et Lu Hsiu-lien, du DPP, sont élus président et vice-présidente de la République, avec 39% des suffrages, face à quatre autres « tickets présidentiels ». Leur élection met fin à plus de 50 années de pouvoir ininterrompu du KMT sur Taiwan et consacre ainsi la première alternance au sommet de l’Etat.
2002 La République de Chine devient membre de l’Organisation mondiale du commerce.
2004 Un premier référendum national est tenu en parallèle à la troisième élection présidentielle au suffrage universel direct, que Chen Shui-bian et Lu Hsiu-lien remportent.
2008 Ma Ying-jeou et Vincent Siew, du KMT, sont élus président et vice-président de la République avec 58% des voix, une victoire qui amène la seconde alternance politique à Taiwan.
2009 La République de Chine obtient un siège d’observateur à l’Assemblée mondiale de la santé, participant ainsi pour la première fois à une activité des Nations unies depuis son retrait de cette institution en 1971.
2010 Un Accord-cadre de coopération économique est signé avec la Chine pour normaliser les relations bilatérales sur le plan économique et commercial.
2012 Nouvelle élection présidentielle. Le président sortant Ma Ying-Jeou du KMT et la candidate du DPP Tsai Ying-Wen sont les grands favoris.
2016 Tsai Ing-wen est élue présidente de la République de Chine, son vice-président est Chen Chien-jen, et pour la première fois, le DPP est majoritaire à l’assemblée.
La présidente Tsai Ing-wen a présenté les excuses de son gouvernement aux aborigènes pour les années de souffrance qui leur ont été infligées, leur marginalisation dans la société taïwanaise et la perte de leurs terres ancestrales.
En conséquence à l’élection démocratique de Tsai Ing–wen, Pékin exerce d’énormes pressions au sein des institutions internationales afin de marginaliser Taiwan.

生日快樂中華民國

NO COMMENTS