Les premières bougies, allumées peu avant 19h, ont bien du mal à rester allumées alors que de fortes bourrasques de vent viennent balayer l’esplanade de la Liberté, à deux pas du mémorial Chiang Kai-shek, à Taipei. C’est à cet endroit symbolique que les personnes souhaitant rendre hommage aux victimes de l’attentat contre le magazine satirique Charlie Hebdo ont été invitées à se réunir, vendredi 9 janvier. A la même heure, un rassemblement similaire est organisé à Kaohsiung, la grande cité portuaire du sud de Taiwan.

Bientôt, à Taipei, ce sont plusieurs centaines de personnes – la presse locale donnera le chiffre de 500 participants – qui affluent, formant un large demi-cercle autour d’une grande affiche « 我們是CHARLIE » (« Nous sommes Charlie »), de crayons posés au sol, de quelques dessins et de bougies qui, désormais protégées du vent par la foule, ne risquent plus de s’éteindre. Dans le même temps, à Kaohsiung, près d’un pont enjambant la rivière Amour, ils sont une vingtaine qui forment un cercle en brandissant des affichettes « Je suis Charlie » en français et en chinois. A 19h15, une connexion est organisée par Skype entre des participants à Taipei et à Kaohsiung. Présent au rassemblement dans la capitale, Olivier Richard, le directeur du Bureau français de Taipei, en profite alors pour saluer les personnes rassemblées à Kaohsiung. Frédéric Laplanche, le directeur du Bureau économique et commercial européen, participe lui aussi à la manifestation silencieuse à Taipei.

Suggérés dès mercredi soir par quelques Français résidant à Taiwan, ces deux rassemblements ont en effet été voulus silencieux : aucun discours n’est prévu. A Kaohsiung, la petite taille du groupe permet toutefois à une discussion de débuter. A Taipei, le besoin de parler est également manifeste et des conversations s’engagent. Vers 19h30, le silence prend cependant le pas sur les murmures. A deux pas, le rassemblement hebdomadaire d’associations antinucléaire tient à s’associer à ce temps de recueillement et interrompt ses activités. Vers 20h, une Marseillaise est entonnée et des applaudissements marquent peu après la fin du rassemblement.

Des Français de tous âges sont venus, certains avec des drapeaux tricolores. Ils ne sont pas seuls : de nombreux Taïwanais, francophones ou non, sont présents, ainsi que d’autres ressortissants étrangers. Il s’agit de rendre hommage aux 12 victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo – à cette heure-là, on ignore encore que quatre personnes prises en otage dans un supermarché casher porte de Vincennes ont été tuées par un comparse des terroristes, lui-même responsable la veille du meurtre d’une policière municipale à Montrouge. Il s’agit aussi pour les participants de soutenir la liberté de la presse et la liberté d’expression. La presse locale, justement, est là : les journalistes de Formosa TV, Taipei Times, l’agence de presse CNA ou encore China Times interviewent des personnes présentes et rendront compte du rassemblement.

Liens vers les articles de journaux taiwanais:

Agence de presse CNA: http://www.cna.com.tw/news/asoc/201501090432-1.aspx
Focus Taiwan: http://focustaiwan.tw/news/asoc/201501090033.aspx
Taipei Times: http://www.taipeitimes.com/News/taiwan/archives/2015/01/10/2003608904
China Times: http://www.chinatimes.com/realtimenews/20150109005370-260407
Apple Daily: http://www.appledaily.com.tw/realtimenews/article/new/20150109/539376/
NewTalk Taiwan: http://newtalk.tw/news/2015/01/09/55677.html
Taiwan People News: http://www.peoplenews.tw/news/bf651f5a-2058-495f-bcec-06fd5bf3f2db

[Si vous souhaitez partager vos photos des rassemblements de hier soir à Taipei et Kaohsiung, indiquez un lien dans les commentaires ci-dessous]

Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Kaohsiung ©Yubin Chiu
Taipei ©Wanchih
Taipei ©Wanchih
Taipei ©Wanchih
Taipei ©Wanchih
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Kyoto Sanada
Taipei ©Chloé Src
Taipei ©Chloé Src

NO COMMENTS