Hillary Clinton met en garde Taïwan contre la tentation de Pékin

0

«Maintenant, vous devez évaluer jusqu’où vous pouvez aller avant que vous ne perdiez votre indépendance économique, parce que cela affectera votre indépendance politique.» Tels sont les propos tenus en milieu de semaine par Hillary Clinton lors d’un entretien accordé à l’hebdomadaire en langue chinoise Business Weekly. Interrogée pour la première fois par un média taïwanais, l’ancienne secrétaire d’État américaine a clairement exprimé sa position sur les relations entre Taïwan et la Chine. Ces propos interviennent alors que Zhang Zhijun, directeur du Bureau des affaires taïwanaises à Pékin, entamait mercredi une visite historique à Taïwan.

Après avoir vanté la façon dont Taïwan a géré jusqu’à présent la relation avec son encombrant voisin, l’ancienne secrétaire d’État américaine a pris l’exemple de l’Ukraine vis-à-vis de la Russie pour conseiller au gouvernement taïwanais d’avancer avec prudence. «Les décisions prises maintenant pourraient avoir des conséquences inattendues, a-t-elle ajouté. Vous devez vous projeter 5 ans, 10 ans en avant pour voir si c’est où vous voulez finir.»

Visiblement agacé, le ministère taïwanais en charge des Affaires continentales a «remercié l’ancienne secrétaire d’État pour ses suggestions.» Non sans préciser que, selon un sondage, une majorité de citoyens taïwanais approuve l’approche du gouvernement dans ses échanges avec la Chine. Ils seraient ainsi 44,8% à trouver que les relations entre les deux rives du détroit de Formose évoluent à un rythme approprié, selon le communiqué officiel.

Lire la suite de l’article sur http://www.lefigaro.fr

NO COMMENTS

Laisser un commentaire