Les garde-côtes de Taïwan

0

Comme toute nation établie sur une île, Taïwan accorde une très grande attention à la surveillance et à la protection des eaux l'entourant et aussi de ceux qui sont amenés à s'y aventurer comme les bateaux de pêches, les cargos ou les ferry de voyageurs.

Pour se faire Taïwan dispose d'un service de garde-côtes d'environ 12.000 hommes. Leur mission est, d'une part, comme vu précédemment, la protection des navires et gens amenés à naviguer à proximité de Taïwan, mais aussi d'assurer la surveillance des eaux territoriales et de ses ressources naturelles ainsi que d'y garantir la souveraineté taiwanaises, y compris sur ses îles les plus éloignées. La lutte contre les trafiquants de drogues et l'immigration illégale figure également parmi les  tâches qui leur sont dévolues.

Théoriquement les garde-côtes taiwanais sont rattachés au ministère de l'Intérieur et sont considérés comme partie intégrante de la police même si, en situation d'urgence (guerre, désastre naturel,…),  ils pourraient être intégrés à l'armée. L'administration des garde-côtes est chapeautée par un ministre et trois députés,  l'agence des garde-côtes en est elle-même étant subdivisée en deux départements :

– La Maritime Patrol Directorate General : responsable de toutes les patrouilles effectuées en haute-mer, c'est à dire au-delà de la limite extérieure de la Zone économique exclusive(ZEE), au maximum à 200 miles nautiques de la côte.

– La Coastal Patrol Directorate General : responsable des opérations dites terrestres, à savoir la surveillance des plages et des zones côtières.

Le corps des garde-côtes est une institution fort jeune puisque fondée seulement en 2000 (jusque là ses missions étaient dévolues à l'armée)  en combinant les ressources de la police, de l'armée et du ministère des Finances. Les garde-côtes montreront très vite leur utilité en participant à des opérations de sauvetage en mer et antidrogue ainsi qu'en escortant des navires de pêches taiwanais dans des eaux disputées avec le Japon. En 2010 les garde-côtes taiwanais participent pour la première fois à un exercice conjoint dans le Détroit de Taïwan avec leurs homologues de la République populaire de Chine.

Le Corps des garde-côtes est souvent considéré comme un service de renseignements à part entière étant donné que ses effectifs comptent bon nombre d'anciens membres des services de renseignements de l'armée taiwanaise. De même les garde-côtes sont souvent amenés à collecter des informations sur les activités des marines étrangères (et souvent rivales comme celles du Japon ou de la Chine) et les activités illégales ayant lieux en mer, si bien que les opération du Corps sont supervisées par le National Security Bureau, le service secret de Taïwan.

Les garde-côtes disposent d'une très large gamme de bateaux allant de la vedette rapide aux navires de plus gros tonnage. Le Corps des garde-côtes aligne également de nombreux hélicoptères de recherche et de sauvetage

zp8497586rq

NO COMMENTS