Dans la nuit du 21 septembre 1999 à 1h47, une violente secousse tellurique d’une magnitude de 7,3 sur l’échelle de Richter ébranla le centre de l’île, avec un lourd bilan tant en vies humaines qu’en dégâts matériels: 2,415 morts, 11,315 blessés et 142 personnes portées disparues.

Cette catastrophe (appelée localement 9-2-1, une abréviation chinoise de la date du tremblement de terre) est encore bien vivante dans les mémoires de ceux qui l’ont vécue. Un vaste plan de reconstruction a été entrepris ensuite, et la vie a repris le dessus. Il ne faut cependant pas oublier la terrible nuit, et surtout, il faut essayer de comprendre la complexité des mécanismes géologiques qui ont causé ces destructions. C’est pourquoi le musée du Séisme de Taiwan a été créé sur le site où s’élevait avant le 921 le collège Kuangfu à Wufeng, dans le district de Taichung.

Le tremblement de terre de septembre 1999 est le résultat d’un mouvement tellurique le long de la faille de Chelungpu. Une partie du terrain de sport du collège de Wufeng s’est soulevée de 2,5 m, le musée s’étant constitué autour de cette cicatrice béante. Un peu plus loin, le grand hall d’exposition abrite une présentation de la formation et de la structure de la Terre, ainsi qu’un historique de la sismologie à Taiwan. Les bâtiments de l’établissement scolaire ont été conservés en l’état pour servir d’illustration grandeur nature des dégâts que peut causer un tremblement de terre.

« Dans cette zone, les constructions détruites et le lit de la rivière soulevé montrent vraiment la dimension de la catastro phe, dit Hou Wen-chung, le directeur adjoint du musée. Cela a pour but de nous rappeler ceux que nous avons aimés et perdus, mais aussi de nous apprendre à nous prémunir contre de tels désastres. »

Chaque année, on enregistre plus de 1 000 secousses telluriques perceptibles dans l’île. Etant donné que de tels phénomènes sont inévitables, il est important pour les habitants de les comprendre pour savoir comment réagir lorsqu’elles sont plus fortes. « Tout le monde, à Taiwan, doit apprendre à vivre avec les séismes , poursuit Hou Wen-chung. En comprenant mieux ce qui les provoque, on les craint moins et on sait mieux se protéger et aider les autres. »

Article rédigé par Kelly Her

Plus de photos de ce jour terrible du 21 septembre 1999 sur et sur Google Images.

zp8497586rq

5 COMMENTS

  1. J AI VECU CE TREMBLEMENT DE TERRE A TAICHUNG ET SUIS RESTE BLOQUE DANS LES DECOMBRES ET QUAND JE VOIS CE QUI SE PASE AU JAPON LES SOUVENIRS REVIENNENT ET APRES AVOIR EU UNE CHANCE INOUIE D’ECHAPPER A LA MORT JE PENSE A CEUX ET CELLES QUI HELAS ONT DISPARUS.. DE TOUT MON COEUR JE PARTAGE LES SENTIMENTS ET ANGOISSES DU PEUPLE JAPONAIS..
    CORDIALEMENT
    PAUL ARTERO

  2. Je ne connaisais pas ce tremblement de terre. Est-ce que comme au Japon la population est formée à réagir en cas de séisme ?

  3. J,étais a Taiwan, Taipei lors de la deuxiemme, troisièemme grosse secousse et les 2000 autres …. 3 jours de secousse.
    J’ai attérie en avion toute de suite après la première secousse. Nous nous sommes dirigé en ville après l’attérissage. J’ai eu peur de mourire pendant 3 jours. J’ai quitté taiwan la 4 iem journées. Je suis très sensible au tremblement de terre et a tout les gens qui ont soufert.

Comments are closed.