Taïwan muscle sa flotte face aux ambitions chinoises

0

Dans le monde de la marine militaire, la force navale chinoise (People's Liberation Army Navy de son nom officiel) est celle qui a le plus attiré l'attention des observateur ces quinze dernières années. La marine chinoise est en effet passée de la petite force de défense côtière dotée de navires dépassés à celle de marine émergente (voire émergée) alignant des bateaux modernes et, bientôt, un porte-avions. Une montée en puissance qui laissa son homologue taïwanaise quasi sur place malgré quelques achats aussi financièrement coûteux qu'opérationnellement douteux.

Une situation qui est finalement devenue intenable pour la sécurité de Taïwan et qui a forcé les autorités du pays à réagir.

Le 15 mai 2012, elles ont ainsi annoncé la commande de 12 corvettes lance-missiles d'un nouveau type. Le contrat échoit à la société privée Lung Teh Shipbuilding qui recevra 590 millions de dollars taiwanais pour honorer l'intégralité de la commande, le premier navire étant prévu pour 2014. Les navires présenteront des formes furtives et une architecture de type catamaran (bateau possédant deux coques, en général parallèles l'une à côté de l'autre) et mettront en oeuvre un armement puissant. Chaque navire embarquera huit missiles Hsiung Feng III supersoniques ainsi que huit Hsiung Feng II subsoniques. Les images de synthèse montrent également que le catamaran taïwanais sera équipé d'un canon en tourelle.

zp8497586rq

NO COMMENTS