01 K2A000357N000000000AA Le National Palace Museum 06 K1C001859N000000000AC Le National Palace Museum 02 K1A002379N000000000AC Le National Palace Museum

D'une collection d'art impériale à un Musée National (texte rédigé par le national Palace museum)

La création du Musée du Palais est basée sur une structure typique d'une Collection Impériale et il est possible de ce point de vue de le comparer avec le Musée du Louvre en France qui tire la richesse de ses collections de son passé. Lors de l'inauguration du Musée, la Collection présentait d'anciennes pièces de Jade, des Kuei et des Chang, elle comprenait des pièces des reignes des empereurs Hsuan-to (1119-1125) de la dynastie Song, Ch'ien-lung et Chia-ch'ing (1736-1820) de la dynastie Qing. Après son arrivée à Taiwan, la Collection s'est enrichie progressivement de pièces d'importance historique et artistique, qui provenaient d'autres gouvernements ou du retour au Musée des objets d'art après la défaite du Japon. Depuis la réouverture à Taipei, la Collection du Musée s'est encore étoffée avec les donations des collectionneurs privés et la mise en place d'une politique d'acquisition basée sur la qualité plus que sur la quantité. Faire face aux lacunes d'une collection à l'origine Impériale, afin de représenter l'histoire de la civilisation chinoise de l'âge Néolithique (10000 à 5000 avant J.C.) jusqu'à l'époque moderne et la République (depuis 1912) tels sont les efforts à accomplir. C'est de cette façon que le musée travaille, afin de transformer un musée impérial par nature en un musée national de niveau international qui illustre l'évolution de la culture chinoise depuis ses origines et dans la continuité.

Unique dans son architecture et solide dans sa construction, les salles pour entreposer les oeuvres ont été creusées dans la colline à l'arrière du musée. Ces salles offrent non seulement de bonnes conditions de sécurité, mais aussi elles forment une extension naturelle et invisible du Musée. Pour la conservation des oeuvres, de nouvelles salles sont prévues dans l'un des nouveaux bâtiments. Ces nouvelles salles reliées à celles de la colline seront équipées du matériel le plus moderne afin de favoriser la gestion et le stokage de la Collection. Afin d'optimiser la conservation, les oeuvres bénéficient constamment des équipements et des technologies les plus avancés: des régulateurs de température et d'humidité, des équipements contre les inondations, le feu et les tremblements de terre, des systèmes de sécurité et de contrôle, ainsi que des chambres de désinfection afin de prévenir les détériorations dûes aux insectes ou à des organismes biologiques. Ces mesures de conservation et la qualité de l'édifice font du Musée National du Palais un sanctuaire de la culture chinoise et un lieu dans lequel l'héritage artistique chinois est bien préservé.

Pour avoir la confiance du public dans sa gestion des biens culturels le Musée se devait de procéder à un inventaire complet de la Collection. Un tel inventaire fût effectué dans les années 30 quand une partie des oeuvres furent déplacées vers le sud de la Chine, un autre fût effectué peu après l'arrivée à Taiwan. De 1989 à 1991, le Musée en coopération avec un comité d'intellectuels et de spécialistes indépendants menèrent à bonne fin un nouvel inventaire de la collection suivant les différents départements du Musée: céramique, jade, bronze, oeuvres d'art variées (telles que les instruments des artistes, des lacques, des émaux, des gravures et sculptures, des costumes et coffrets à miniatures), peinture, calligraphie (comprenant des blocs de correspondances, des Broderies, des tapisseries et des éventails), les livres et les documents historiques. Cet inventaire des 645 784 objets de la collection montre qu'aucune pièce repertorié dans les deux premiers inventaires ne manquent. C'est le témoignage de la volonté du Musée et des efforts consentis pour garder l'intégrité de la collection.

La préservation de l'héritage culturel est le but commun de tous ceux qui travaillent au Musée. Cependant, certains objets ont été détériorés en raison des mauvaises conditions dans lesquelles ils ont été précédemment conservés, mais aussi certains sont plus sensibles aux effets de l'âge en raison de la nature des matériaux utilisés. La protection et la préservation de ces objets grâce aux technologies les plus modernes sont ainsi devenues le travail à part entière du Musée. Un département consacré à la conservation a été créé afin de prendre les mesures quotidiennes et spécifiques pour assurer à la Collection les soins et les restaurations adaptés. Depuis longtemps les conservateurs du Musées se sont engagés dans une course contre la montre. Non seulement ils continuent d'améliorer l'étude des oeuvres mais ils utilisent aussi les technologies les plus performantes pour mettre en valeur les équipements et garantir un environnement optimal et spécifiques aux caractéristiques des différents objets.

Les grands trésors nationaux du Peuple et pour le Peuple (texte rédigé par le national Palace museum)

225x160 card 03 Le National Palace Museum

Le 10 octobre 1925, le Musée du Palais fût inauguré grâce à la volonté du Comité d'Administration du Palais Impérial de la dynastie QING d'attirer l'attention du public sur leur travail, et ceci sur les lieux de la dernière cour impériale QING dans l'enceinte de la Cité Interdite. Comme les collections ont une longue histoire que l'on peut suivre à travers les diverses dynasties, la nouvelle institution se réfère à juste titre au Musée du Palais. Mais c'est aussi une extrême responsabilité et une grande mission pour la Chine, devenue République, d'en faire le Musée National.

La collection Impériale de la dynastie QING dont le Musée du Palais avait la responsabilité était immense en quantité et riche en qualité. Certaines oeuvres furent commissionnées par des empereurs et créées par les artisans de la Cour impériale, qui démontrent le haut niveau d'ingéniosité et de perfection technique atteint. Certaines furent offertes par des dignitaires étrangers ou chinois en hommage aux empereurs et sont des pièces uniques. Toutes ces oeuvres furent collectées à partir de la dynastie SONG et ont traversé les siècles au cours des dynasties: YUAN, MING et QING. Pour ces raisons, le Musée du Palais n'a pas seulement hérité des objets d'art de la dernière dynastie QING, mais il assume aussi l'héritage artiste et culturel de la Chine.

Après le fondation du Musée National du Palais, la Chine a connu une période de grand trouble, ce qui a contraint le déplacement des oeuvres d'art. Le 18 septembre 1931 au cours de l'incident de Mukden, les japonais ont envahi la partie nord-est de la Chine. Sous cette menace, décidé à protéger l'héritage culturel exposé au Musée national du Palais, sous le commandement du général Chiang Kai-shek, les objets d'art les plus importants de la collection furent déplacés plus au sud de Pékin vers Shanghai et Nanking. En 1937, un bureau du Palais National fût ouvert à Nanking donnant un moment de répit à la collection. Malheureusement, l'invasion de la Chine par le Japon allait prendre une mauvaise tournure. Quand les troupes japonaises attaquèrent la Chine par le nord et la côte, la collection dut être réemballée et reprendre la route à travers les zones en guerre pour atteindre des régions plus à l'ouest: O-mei, Lo-shan, An-hsun, et Pa-hsien dans les provinces intérieures du Szechwan et du Kweichow. Durant ce voyage difficile à travers la Chine, le convoi et sa précieuse cargaison furent exposés aux attaques aériennes et de l'artillerie. Quand le Japon fût battu en 1945, la Collection retourna à Nanking. Cependant, peu de temps après avoir réouvert le bureau du Palais National à Nanking la collection dut encore être déplacée suite à l'insurrection communiste et suivre le gouvernement à travers le détroit de Formose pour se réfugier à Taiwan.

Après l'arrivée à Taiwan de ce qui correspond à un cinquième de la collection qui a été évacuée vers le sud de la Chine, les trésors furent conservés à Pei-kou sur la commune de Wu-feng dans le comté de Taichung. En 1965. Le Musée national du Palais fut reconstruit à Wai-shuang-Hsi dans la banlieue de Taipei. Après avoir installé la collection dans un lieu sûr, le Musée fut enfin ouvert au public. Nous réalisons, après réflexion sur l'histoire du Musée, que si le gouvernement n'avait pas pris une décision rapide sur le sort de la collection impériale pendant et après la guerre Sino-japonaise, indubitablement beaucoup des trésors auraient été pillés par les japonais ou détruit au cours de la révolution culturelle. Les chinois du continent qui viennent visiter le Musée – particulièrement la communauté artistique – qui ont pu être témoin des installations modernes et du soin apporter aux collections, ainsi que de apprécier les splendides expositions ouvertes au public tous les jours sont satisfaits de constater que le Musée national du Palais est vraiment la maison de l'Histoire et de la Culture du peuple chinois.

01 Le National Palace Museum

Les expositions du Musée: montrer la qualité et la beauté (texte rédigé par le national Palace museum)

Les vestiges culturels représentent la synthèse de la sagesse et de l'expérience des ancêtres. Bien que leur préservation soit la chose la plus importante, il est également impératif que le sens artistique et historique soient explorés à travers une recherche continue et que la beauté esthétique soit présentée à un large public. En réalité, ce sont toutes ces actions qui justifient la raison d'être du Musée. Par conséquent, le Musée National du Palais n'assure pas seulement la responsabilité de collectage et de conservation, mais il organise aussi des expositions et publie des revues et des études de recherche. On espère que la graine ainsi semée continuera à germer et deviendra une plante dont les fleurs et les fruits feront les bonnes récoltes du nouveau millénaire. Les vestiges culturels représentent la synthèse de la sagesse et de l'expérience des ancêtres. Bien que leur préservation soit la chose la plus importante, il est également impératif que le sens artistique et historique soient explorés à travers une recherche continue et que la beauté esthétique soit présentée à un large public. En réalité, ce sont toutes ces actions qui justifient la raison d'être du Musée. Par conséquent, le Musée National du Palais n'assure pas seulement la responsabilité de collectage et de conservation, mais il organise aussi des expositions et publie des revues et des études de recherche. On espère que la graine ainsi semée continuera à germer et deviendra une plante dont les fleurs et les fruits feront les bonnes récoltes du nouveau millénaire.

08 K2A000838N000000000AA Le National Palace MuseumLes quatre phases d'expansion du Musée entreprisent depuis son ouverture à Taipei ont apporté plus d'espace pour les expositions. Actuellement 35 galeries sont ouvertes pour les expositions permanentes de chaque catégorie de l'art chinois mais aussi pour les expositions à thème et temporaires. Lorsque les objets sont déplacés de leur lieu de stockage à la salle d'exposition les mesures nécessaires doivent être prises afin de préserver les conditions optimales de conservation. Par conséquent, pour lutter contre la nuisance de la pollution athmosphérique, l'air expulsé dans les galleries est contrôlé avec un filtre à charbon. Mais aussi les vitrines d'exposition sont hermétiques et adaptées aux exigences d'humidité et de température de chaque objet, ainsi les différents niveaux de protection garantissent les objets exposés. Pour apprécier au mieux les oeuvres présentées, les galeries sont éclairées de lumières artificielles afin de faire apparaître le plus exactement possible les tons et les nuances des couleurs des oeuvres ainsi que de les présenter sous leur forme originale. Pour lutter contre la nuisance des rayons ultra-violet de la lumière, les lampes choisies en emmettent peu et sont recouvertes d'un filtre. Il mérite aussi d'être signalé que récemment le Musée a adapté ses galeries aux technologies les plus avancées de la fibre optique. En ne produisant ni chaleur ni ombre le système rend le spectacle des oeuvres encore plus attrayant. En bref, le Musée est toujours à l'affût des techniques qui peuvent améliorer la qualité des galeries afin que les oeuvres présentées jouissent des conditions optimales de conservation.

Il a été établi que chaque année le Musée, qui est ouvert tous les jours, reçoit environ 3 millions de visiteurs. Pour le Musée chaque oeuvre est importante et précieuse. D'un point de vue objectif, certains objets sortent du rang pour leur valeur historique ou artistique et sont ainsi considérés comme les joyaux de la Collection. Nous avons par exemple les jades du Néolithique, les bronzes des Shang et Chou, les céramiques des Sung, la peinture et la calligraphie des Tang, Sung et Yuan et aussi des livres rares des Sung. La variété de ces trésors est à couper le souffle et les ranger par ordre d'importance est impossible.

Le Musée est fier de posséder une collection de jade du Néolithique qui reflète les cérémonies et coutumes des régions de l'ancienne Chine: des pièces des anciennes cultures de Hung-shan, Chi-chia, Lung-shan, Liang-chu et Pei-nan. D'un autre côté la Collection de bronze atteste du haut degré de technicité acquis par les dynasties Hsia, Shang et Chou. Le travail des Shang sur le bronze est considéré comme le plus raffiné tandis que celui des Chou apporte des inscriptions d'une importance historique.Le Musée possède des trésors reconnus tels des céramiques Song et des poteries provenant des fours les plus renommés des époques Ju, Ting, Guan, Ko, Chun, Lung-quan et Chi-chou. Parmi eux les Céladons Ju et les porcelaines blanches Ting représentent le sommet du développement des céramiques Song avec leurs chaleureuses et éclatantes couvertes. La politique du Musée est de présenter ces joyaux de conserve avec d'autres oeuvres quand l'organisation des expositions exige une telle présentation. En réalité, beaucoup d'oeuvres de cette qualité sont si importantes pour comprendre l'histoire de l'art chinois qu'elles sont exposées en permanence. Cependant, quand il s'agit des peintures, des imprimés et des calligraphies des dynasties Tang, Song ou Yuan, il doit être tenu compte de la fragilité des matériaux pour l'organisation des expositions. Afin de répondre aux attentes du public mais aussi de préserver les oeuvres, le Musée a classé 70 des plus grandes oeuvres de peinture et calligraphie. Celles-ci sont exposées par groupe pendant 3 ou 4 ans en alternance. De plus le Musée a débuté un travail de reproduction des livres rares selon leur forme originale et en microfilm.

Les professionnels du Musée organisent et mettent en scène les expositions avec le plus grand soin et de façon compréhensible. Leur attention porte sur le moindre détail de l'évaluation de la Collection au montage et à l'installation des oeuvres en passant par les textes d'explications clairs et cohérents des salles d'expositions. Afin d'assurer la continuité du développement de l'art chinois depuis l'origine et de promouvoir le processus de création, une galerie d'art moderne a été établie pour exposer les oeuvres contemporaines prêtées au Musée. De la même façon, le Musée a présenté des expositions d'oeuvres d'art occidentales, symbole de la coopération avec la communauté des musées internationaux permettant aux spectateurs taiwanais d'avoir l'opportunité de profiter de l'expression artistique de tous les continents et d'élargir les perspectives sur les cultures du monde.

A côté de la coopération internationale, le Musée a aussi présenté des expositions en provenance d'une sélection de musées de Chine continentale et de collectionneurs privés taiwanais. De tels projets, pour être sûr, n'auraient pas pu voir le jour sans le support ferme et constant d'entreprises et de collectionneurs locaux. Leur participation enthousiaste et leur expérience ont incité les professionnels du Musée à revoir l'organisation des expositions suivant différents angles, afin d'intégrer et de tenir compte pour la programmation des expositions futures de toutes les ressources artistiques disponibles.

Heures & Tarifs

Visite du bâtiment
Ouvert tous les jours de l'année de 8h30 à 18h30.
Nocturne : le samedi de 18h30 à 20h30 (Bâtiment principal) La visite est gratuite aux heures ouvertes du soir.
Bibliothèque
Située du 2ème au 4ème étages au bâtiment de la bibliothèque. Ouverte au public tous les jours du 9 heures au 17 heures, sauf les dimanches et les jours fériés.
Résidence Mémorial de CHANG Dai-ch'ien
Ouvert du lundi au vendredi, sauf les jours fériés.
Veuillez téléphoner d'abord au +886-2-2881-2021 (#2683) ou écrivez à l'avance pour la demande ou l'arrangement d’une visite.
Jardin Chih-shan
Ouvert du mardi au samedi, du 7 heures au 19 heures. (Le tarif d'entrée au jardin est NT$20, ou gratuit en présantant un ticket de visite du MNP pour le jour de visite.)
Jardin Chih-te
Entrée gratuite.
Centre de l'enseignement des arts pour les enfants
De 9 à 17 heures. Le samedi soir juaqu'à 20h 30.
L'inscription préalable est nécessaire. pour les groupes.
Le Musée est fermé tous les mercredis après-midi.
L'inscription préalable est nécessaire. pour les groupes. Le centre accueille principalement les enfants de 7 à 12 ans.
La visite est gratuite.

Tarifs d'entrée

Général: NTD 160
Groupe:NTD 120 (Groups de 10 ou plus)
Réduit: NTD 80 (Etudiants avec la carte d'étudiant valable)
Gratuit pour les enfants préscolaires et les personne handicapée avec un accompagnateur

Adresse:

221 Chih-shan Rd., Sec. 2; Shih-lin, Taipei, 11143, TAIWAN
Tel:+886-2-2881-2021

Site Internet:

http://www.npm.gov.tw

zp8497586rq

Commentez cet article:

commentaires