Les élections législatives françaises de 2012 se tiendront les 10 et 17 juin 2012. Ces élections seront marquées par un nouveau découpage électoral des circonscriptions et pour la première fois de l'élection des 11 députés représentant les Français établis hors de France.

Taiwan fait partie de la onzième circonscription des Français établis hors de France, qui comprend quarante-neuf autres pays d'Europe orientale, d'Asie et d'Océanie, pour une population de 125 802 Français inscrits sur les registres consulaires.

Cette circonscription comprend les pays suivants (source):
Afghanistan, Arménie, Australie, Azerbaïdjan, Bangladesh, Biélorussie, Birmanie, Brunei, Cambodge, Chine, Corée du Sud, Fidji, Géorgie, Inde, Indonésie, Iran, Japon, Kazakhstan, Kirghizstan, Kiribati, Laos, Malaisie, Maldives, Marshall, Micronésie, Moldavie, Mongolie, Nauru, Népal, Nouvelle-Zélande, Ouzbékistan, Pakistan, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Philippines, Russie, Salomon, Samoa, Singapour, Sri Lanka, Tadjikistan, Thaïlande, Timor oriental, Tonga, Turkménistan, Tuvalu, Ukraine, Vanuatu et Vietnam.

Les quatre pays de cette 11e circonscription avec le plus grand nombre de Français inscrits sur les listes consulaires sont: la Chine 31 822, l'Australie 18 323, l'Inde 9 595 et Singapour 9 197.

Les 20 candidats à l'élection de député pour la 11ème circonscription (source: www.diplomatie.gouv.fr):

[one-half last=no]
CANDIDATS:

  • Laurent Ballouhey
    Front de Gauche
  • Francis Nizet (web)
    Candidat investi par l'UDF
  • Aude Bouveron
    Front National
  • Romain Arcizet (web)
    Parti indépendant constructif – CIFRE
  • Cécile Desmas (web)
    Solidarité et Progrès
  • Jean-Loup Fayolle (web)
    Indépendant
  • Idrisse Mohamed
    Indépendant
  • Alavandane Ramakichenane
    Indépendant
  • Aurélien Lesluye
    Indépendant
  • Alain Peria
    Indépendant

[/one-half]

[one-half last=yes]

SUPPLEANT(E):

  • Laure Desmonts
  • Michèle Jullian
  • Catya Martin
  • Séverine Rod
  • William Kohler
  • Romain Masson
  • Amélie Bizien
  • Max Zins
  • Catherine Jackson-Grose
  • Anne-Marie Tézenas du Montcel
  • Jérôme Chatenay
  • Non indiqué
  • Nicolas Constant
  • Rémi Lebrun
  • Non indiqué
  • Non indiqué
  • Anne-Laure Toison
  • Non indiqué
  • Non indiqué
  • Non indiqué

[/one-half]

zp8497586rq

6 COMMENTS

  1. « Il est pénible de remarquer que Taiwan n’est pas officiellement répertorié dans cette liste ».
    Taiwan n’ayant qu’une représentation française est rattaché à la Corée du sud. D’ailleur, les personnels en poste n’ont pas les avantages qu’ils auraient si ils étaient dans une ambassade.

  2. Pas de candidat FN :( , le seul parti contre la guerre en Afghanistan, pays qui fait parti de la meme circonscription …. Comme c’est bizaaarre. Bref ct juste une remarke. Sinon je rejoins Bruno, c vmt agacant cette non reconnaissance. L’oligarchie regne bien. Les francais de Taiwan ont vote UMPS, dc ils s’en accomodent bien apparemment.

  3. Que penser des résultats de ce premier tour des élections législatives pour notre circonscription ?
    Pas de grosses surprises.

    Une participation décevante ( 28%) par rapport aux élections présidentielles et sans la mise en place du vote électronique, le taux de participation aurait été encore plus faible.
    Les différentes campagnes de presse et la logistique mise en place pour le vote électroniques ont donc été moyennement récompensées, les électeurs ont tout simplement boudé ces élections législatives.

    Au niveau de la circonscription, c’est Thierry Mariani (UMP) qui arrive en tête comme le prévoyaient les sondages avec 32.59 % des suffrages exprimés suivi par le candidat socialiste Marc Villard (26.65%). 6% des votes soit 1295 voix séparent les deux hommes. Arrivent ensuite Francis Nizet ( Modem-UDF) 9.21%, Jannick Magne ( Europe Ecologie) 7.05% et Sébastien Breteau (Divers droite) 4.90%

    Représentant les 5 partis politiques majoritaires en France, ce quinté recueillant 80.4% des votes ne laisse donc que peu de place aux 15 autres candidats qui se partagent tout juste 20% des suffrages.

    Francis Nizet qui pouvait espérer être aux deuxième tour grâce à une triangulaire échoue à rassembler 12.5% des suffrages. Conseiller élu à l’assemblée des français de l’étranger pour Chine, du Japon, de la Corée du Sud, de Hong Kong, de Taiwan, de Macao et de Mongolie ( 30% des électeurs), il avait pourtant de grandes chances de jouer un rôle encore plus perturbateur.

    La candidate du front National qui n’a pourtant fait aucune campagne de terrain et dont on ne connait que le nom et une photo assez floue arrive elle en sixième position avec 963 voix et 4.41%, bien devant des candidats bien implantés localement et très actifs ces derniers mois comme Thibault Danjou (2.38%) , Paul Dumont (2.95%) ou encore Ludovic Chaker ( 1.99%).

    A Taiwan, c’est sans surprise que le candidat socialiste arrive en tête (26.74%) devant Thierry Mariani ( 23.81%). Bénéficiant de relais très actifs sur le terrain et grâce à deux visites à la rencontre des électeurs, il a aussi profité du fait que le candidat UMP et ministre ne pouvait se rendre à Taiwan ces derniers mois avant la démission du gouvernement Fillon sans froisser la Chine.

    Quelles prévisions pour le deuxième tour ?

    Tout dépend des ralliements et une fois de plus les consignes de vote des candidats du Modem-UDF et du Front National seront déterminantes.

    Si on additionne les voix de l’UMP et des proches de la droite comme Dumont 2.95% , Danjou 2.38%, Bergeot 1.09% et Breteau 4.90 %, Thierry Mariani serait élu car ce groupe totalise actuellement 9587 voix soit 43.91% contre 8027 voix – 36.77 % pour la gauche composé du candidat socialiste, de l’écologiste Jannick Magne, Claude Ballouhey (Front de gauche 1.85%) et de Lisbeth Graille ( radical gauche 1.22%).

    Quelle sera la consigne de vote de Francis Nizet ? Sur quel candidat ses électeurs pencheront-ils ?
    Francis Nizet dont on chuchotait qu’il aurait l’investiture de l’UMP pour ces élections préfèrera-t-il Marc Villard candidat « soutenu par François Hollande » qui a mis en avant sa présence en Asie depuis 20 ans et sa bonne connaissance des affaires locales ?

    Préfèrera-t-il Thierry Mariani de l’UMP , « le ministre parachuté » qui n’a eu de cesse de prôner sa très grande connaissance des affaires internationales et de ses réseaux politiques au niveau de l’Etat.

    C’est finalement la grande question de notre circonscription pour les 80 000 électeurs présents dans 49 pays sur une surface qui va de de l’Ukraine à la Nouvelle Zélande.
    – Faut-il choisir pour nous représenter un homme de terrain qui connait nos problèmes quotidiens et issue de la majorité présidentielle mais peu connu ou influent en France ou en Europe ?
    – ou bien faut-il choisir un homme connu ou influent en France et en Europe, ancien député et ministre mais sans relais à Taiwan ? Lui qui est si loin de nos soucis et de nos préoccupations saurait-il placer nos dossiers au bon endroit et frapper aux bonnes portes ?

Comments are closed.