Interview de Mme. Lisbeth Graille, candidate Parti Radical de Gauche

2

1) Pouvez-vous vous présenter et nous décrire votre parcours. Etes-vous actuellement «français de l’étranger» ?

Je suis fille de commerçant et entrepreneur, après des études classiques, j’ai été enseignante de dessin en lycée, puis diplômée en design, j’ai crée ma propre société de communication et d’architecture d’intérieur. Ma pensée est créatrice, je suis, depuis mon expatriation, artiste peintre et expert auprès des tribunaux.
Je suis mère de famille et veuve de Marc Graille, qui s’est illustré de façon exceptionnelle dans le Caucase et l’Asie Centrale comme team leader du programme européen TRACECA.
J’ai suivi mon mari, sur toute la zone de l’ex URSS lors de la prise d’indépendance de ces pays. J’ai vécu à Tbilissi, en Géorgie durant les périodes très difficiles mais passionnantes de la prise d’indépendance, puis à Bakou, Azerbaïdjan, et j’ai beaucoup voyagé. J’ai connu la richesse et les difficultés de l’expatriation, en particulier celles de femme d’expatrié et aussi le retour en France.
Je vis actuellement en France, mon fils est expatrié hors Schengen.

J’étais très jeune, lorsque j’ai été sensible à la politique dans son sens le plus noble, au départ, surtout sur les valeurs écologistes, et humanistes, et je n’ai jamais changé.
Ce fut vite une nécessité pour moi de m'engager, j’étais attirée par les philosophies humanistes, et je me suis impliquée dans les mouvements lycéens, puis étudiants.
Vers 16 ans, j’ai eu la chance de rencontrer, un élu, dont la philosophie radicale rayonnait dans tout son être. Chez lui, la fibre républicaine était donc viscéralement liée aux valeurs de la liberté, de la fraternité, de la laïcité, de la justice, ainsi qu’aux droits fondamentaux comme l'accès à l'enseignement, la culture, le droit à l'emploi et au logement, ainsi que la sécurité. Je me suis retrouvée dans ces valeurs fondamentales dont la particularité est son aspect universaliste.
Ces valeurs magnifiques m’ont construite de façon irrémédiable.
J'ai rejoint le Parti Radical de Gauche, il y a 28 ans, et je ne l’ai jamais quitté.
J’ai travaillé à sa direction dans les domaines de la culture et de la construction européenne. Je suis Secrétaire Nationale, chargée de l'Europe et des relations internationales.
Je suis toujours restée fidèle à mes engagements.

Je suis de formation et de sensibilité créatrice et artistique, et peut-être paradoxalement, politique, ainsi, j’ai beaucoup appris sur la vie et sur ces cultures qui continuent de me nourrir.

Ma culture est fondée sur les droits et les devoirs fondamentaux des hommes :

La liberté contre l'oppression, le nivellement des individus, les lois liberticides…
La justice contre les inégalités, les abus de pouvoir…
La sécurité contre toutes les violences physiques mais aussi psychologiques…
La culture comme matrice fédératrice de notre humanité…
Le progrès contre la misère et la souffrance…
La fraternité contre la peur et le racisme…
Le droit des citoyens contre les pressions économiques et les violations du travail…
La laïcité pour protéger l'épanouissement personnel de chacun.
La bienveillance contre la bêtise et la haine
Le respect de la terre et des hommes.

C'est un projet de société pour lequel je serai toujours vigilante et qui est aujourd'hui particulièrement menacé, c'est peut-être la raison principale pour laquelle je me présente aujourd'hui devant vous.

2) La 11ème circonscription est très vaste, comment pensez-vous «entendre» les besoins des français de cette région, comment pensez-vous les rencontrer si vous êtes élu ?

J’ai la grande chance de résider en France avec l’équilibre de ma famille avec moi, tout en ayant une longue expérience de la vie dans cette circonscription, mon fils est également expatrié hors Schengen, c’est pourquoi, je pourrai exercer la charge de parlementaire, il faut être 9 mois en France, et en dehors des périodes de cessions du Parlement, je souhaite aller directement à la rencontre des Français.
Je souhaite également établir un contact direct avec la population. J’espère que chaque personne qui le désire pourra me contacter directement, afin d'étayer mon analyse grâce à ses expériences, ses besoins, ses difficultés, ses souhaits… si divers dans une aussi vaste circonscription. Joignez-moi directement par messagerie lisbeth.cg@francaisdanslemonde.fr ou encore sur les sites : http://lisbeth.netai.net/ et http://lesfrancaisdanslemonde.fr.
Une fois élue, il sera indispensable pour ma part, de travailler en étroite collaboration avec les délégués, qui sont à même de faire remonter les informations parcellaires, avec les sénateurs qui eux, ont une vision globale, ainsi que les associations et les citoyens qui résident dans cette gigantesque partie du monde.

3) Quelle est votre position sur l’impôt des français établis hors de France ?

Je m’insurge contre la vision du gouvernement Sarkozy, qui consiste à caricaturer les expatriés comme des exilés fiscaux et à vouloir les imposer deux fois, une par leur pays d’accueil et l’autre par la France. Pour ma part ce n’est pas acceptable, je ferais tout pour conserver les droits acquis.

4) Soutenez-vous le projet de gratuité des écoles française à l’étranger pour les français de l’étranger ?

Oui, je m’y suis engagée. Pour moi, l’éducation et la culture sont les conditions premières de l’égalité et de l’émencipation. Les Français de l’étranger doivent avoir les mêmes droits que les Français sur le territoire, notamment en matière de scolarité, de santé, de culture vivante…
Il faut également créer de nouvelles écoles car la communauté française augmente beaucoup sans que suivent, les services publics.

5) Quelle est votre position sur le récent durcissement des conditions du mariage mixte ?

Il s’agit des nombreuse mesures qui, accompagnées de discours contre l’immigration, sanctionnent la vie même des Français. Les mariages mixtes, sont des mariages comme les autres, ils doivent être respectées par la loi, aucune entrave n’est acceptable. Actuellement, le conjoint étranger connaît de très grandes difficultés pour se rendre sur le territoire français en visite, ou en vacances, il doit obtenir un visa Schengen. Cette situation est très injuste, je propose une solution simple, pour permettre l’entrée limitée mais multiple sur le territoire.

6) Quelle est votre position sur les lois LOPPSI, HADOPI, ACTA, etc..?

Ce sont également des lois liberticides, conçues dès 2007 par le gouvernement Sarkozy, qui sous couvert de sécurité intérieure, durcissent les peines, sanctionnent l’accès Internet ou pire, comme ACTA, punissent la création sur Internet, pour favoriser une consommation passive, et souvent les grands groupes qui monopolisent la culture.
S’il est nécessaire de protéger les internautes mineurs, et de punir sévèrement l’accès à des sites pédophiles ou incitant à la violence, ces lois, qui font des amalgames douteux et dangereux, sont à combattre.

7) Que souhaitez-vous dire aux français de Taiwan ?

Chers compatriotes d’Asie,

vous êtes une partie de la France, cette élection est décisive pour les acquis de notre société, pour notre jeunesse et pour l’avenir de l’Europe, du Monde et de la planète.
J’ai soutenu François Hollande dès le premier tour de l’élection présidentielle, consciente des risques de cette élection. Par contre, à l’Assemblé Nationale, façonnez par votre vote, une majorité plurielle en votant pour la gauche humaniste et écologique que je représente.
J’ai l’expérience de l’expatriation tout en résidant maintenant en France et j’aurais donc la disponibilité pour vous représenter.
L’Asie, bien qu’en pleine croissance, ne sera pas épargnée par les récessions, tout comme l’Europe la crise menace les peuples, la France doit rester le phare de l’humanisme et de la construction européenne en permettant un changement de voie.
Pour moi, enfin, la lutte liée aux défis de l’environnement, est un combat essentiel pour tous les habitants de la terre, l’Asie par ses nombreuses blessures, en a une pleine conscience.

Je ne suis pas de ceux qui savent tout, j’aurais besoin de vous pour participer au changement. J'aime ce que je souhaite partager avec vous, dans cet engagement qui nous unit. En effet, je revendique humblement ma différence au sein d'un monde politique parfois trop élitiste. Je suis simplement comme vous, une personne consciente des formidables défis que doivent relever la France, l’Europe et le Monde pour gagner la bataille de la croissance partagée, dans le respect de l'homme et de la terre.

Permettez-moi de vous représenter à l'Assemblée Nationale. Votez pour vous !

Site internet: http://lisbeth.netai.net/

zp8497586rq

2 COMMENTS

  1. Chere Madame,
    Je suis francais vivant en Russie depuis bientot 30 ans..
    j envisage de passer ma retraite en Georgie,pouvez vous me faire part de votre expérience ?

    Cordialement

    Dominik Bayvet

Comments are closed.