La Tour Taipei 101, démonstration de la vigueur et de la réussite taïwanaise

0

Taipei 101, qui a été inauguré à Taiwan début 2004, a été le plus haut gratte-ciel du monde avec 508 m avant d’être dépassé le 21 juillet 2007 par le Burj Dubaï culminant alors à 512,10 m et comportant 141 étages pour une hauteur finale prévue supérieure à 800 m. La tour Taipei 101 comporte 101 étages (d’où son nom) et 5 niveaux de sous-sols. De part sa taille la tour domine très largement les autres buildings de Taipei. Taipei 101 recevra de nombreuses récompenses : elle est ainsi nominée à l’Emporis Skyscrapers Award en 2004, est élue comme l’une des 7 merveilles de la technologies en 2005 sur Discovery Channel et a également été sélectionnée comme l’une des « 7 Nouvelles Merveilles du Monde » dans le magazine américain Newsweek en 2006.

Défini par ses concepteurs comme « un majestueux bambou bleu turquoise », l’édifice a été réalisé par le groupement d’architectes C.Y. Lee & Partners Architects. Esthétiquement elle ne fait toutefois pas l’unanimité, certains la comparent à une immense tige de bambou, de verre et de métal. D’autres, plus critiques encore, y voient un empilement de boîtes qui ressemblent à des contenants de mets chinois qu’on achète au restaurant. Le manque de place aura causé de grand problème à l’équipe chargée de construire cette tour. C’est pourquoi le centre de commandement du projet s’est provisoirement installé dans l’immense sous-sol. Lors d’un tremblement de terre survenu pendant le chantier, en 2002, deux grues ont chuté du 56e étage, tuant cinq personnes dont deux grutiers. La tour, capable d’abriter 12 000 personnes, culmine à 508 mètres de hauteur et compte 101 étages, la partie supérieure étant divisée en huit sections de huit étages. Elle a acquis son titre de plus haut édifice du monde le 9 octobre 2003, date à laquelle sa hauteur a surpassé celle des tours jumelles Petronas, les précédentes plus hautes du monde. Elle conservera son titre jusqu’à l’achèvement de la Burj Dubaï à Dubaï en 2008. Elle pèse 700 000 tonnes. Ce qui induit une pression sur ses fondations équivalente à 4,7 bars. Parmi ses 34 ascenseurs, certains parviennent au 91e étage en 39 secondes. Sa construction d’une valeur de 1,8 milliards de dollars sera financée en BOT (Built Operate Transfert) par la Taipei Financial Center, un groupement de 14 entreprises taïwanaises.

En plus d’une réussite technique, Taipei 101 est aussi une démonstration de la vigueur et de la réussite taïwanaise. « Les Taïwanais sont fiers de leurs réalisations économiques et, pour eux, la construction du plus haut gratte-ciel du monde est une façon de faire un pied de nez à l’Amérique et aux autres grands pays de la planète qui refusent de considérer Taiwan comme un pays », expliqua ainsi Richard Lee, un architecte indépendant qui ne fut pas impliqué dans la construction de la tour. Le président taïwanais de l’époque ajouta même : « Le Taipei 101 n’est pas seulement le plus haut édifice au monde, mais c’est aussi la preuve que Taiwan est au diapason de la planète ».

Taipei 101 est également chargée de symbole et de référence à la culture chinoise notamment. Les lieux respectent ainsi les principes du Feng-Shui – l’aménagement de la tour sera ainsi réellement approuvé de façon officielle par un maître de Feng-shui – avec entre autres une fontaine spéciale dédiée à cet art chinois de l’agencement des espaces. De même la désignation 101 ne sera pas choisie au hasard. Elle fait référence au nombre d’étages de la tour, mais également au siècle nouveau arrivé pendant que la tour était construite (100+1). Le chiffre 101 peut également être vu comme 101%, soit un peu plus que le maximul de 100%, ce qui symbolise également l’ambition et le dépassement de soi. Plus moderne encore, 101 en langage binaire vaut 5, le chiffre 5 étant bénéfique pour Taiwan car la fleur de Prunus qui symbolise Taiwan est composé de 5 pétales. Taipei 101 comporte huit niveaux, le chiffres 8 étant dans la culture chinoise signe de bonheur, prospérité et de longévité. Quand à la forme générale est celle d’une pagode, élément traditionnel de la culture asiatique. Sur les quatres facades de la tour est apposée une sapèque, censé drainer la réussite et le bonheur. Enfin, chaque nuit Taipei 101 s’illumine grâce à un jeu de lumière subtil, la couleur variant en fonction du jour. L’éclairage puissant de la tour est également mis à contribution lors du feu d’artifice du Nouvel an.

Bâtiment hautement symbolique et source de fierté pour les Taïwanais, Taipei 101 est utilisée pour le feux d’artifice du Nouvel an à Taiwan. A cette occasion elle s’illumine entièrement, puis progressivement ses niveaux se plongent dans le noir. Lorsque le dernier niveau s’est éteint le feu d’artifice démarre tandis que la nouvelle année qui vient de commencer s’affiche sur la tour. Divers jeux de couleurs et de lumières peuvent également illuminer la tour et des messages peuvent être projettés sur ses vitres. Taipei 101 apparaît aussi régulièrement dans les films, séries télévisées, émissions et publications taïwanaises. Plus récemment l’éditeur de puzzles 3D canadien Wrebbit a sortit Taipei 101 dans sa gamme. Cette construction (qui n’est plus produite et devenue collector) comporte 586 pièces et brille dans le noir.

Taiwan est une île soumises aux typhons et au tremblements de terre. La tour 101 est ainsi équipée d’une boule d’acier de 660 tonnes suspendue au 92e étage de la tour. Elle est dotée d’une amplitude pouvant aller jusqu’à 1,5 mètre pour amortir de 30 à 40 % les mouvements de l’édifice causés par des vents violents dus aux typhons, un tremblement de terre ou une collision avec un aéronef léger. L’aménagement de cette boule et de sa chambre a été traité telle une œuvre de design. Par ailleurs, les vitres sont deux fois plus résistantes que celle d’un building ordinaire, l’édifice est soutenu par 36 colonnes et une technique de fabrication différente dans la réalisation des matériaux aura permis une augmentation de la résistance structurelle et une certaine souplesse dans la structure. La tour peut ainsi résister à des vents soufflant à 216 kilomètres/heures et à un tremblement de terre de 7 sur l’échelle de Richter. Ainsi lors de la construction de la tour un tremblement de terre d ‘une magnitude de 6,8 qui provoqua la mort de 5 personnes ne causa aucun dommage à la structure de la tour. Lors de vents très violents, les derniers étages pourraient se déplacer de trois mètres, confirmant ainsi la souplesse de la tour comme moyen de résistance aux intempéries.

Taipei 101 sera la plus grande tour du début du 21ème siècle et du fait de sa modernité incorporera lors de sa construction de nombreuses technologies. Ainsi en 2004 elle était doté d’un système de connexion internet par fibre optique augmentant ainsi le débit du web. De même les ascenseurs conçus par Toshiba Elevator and Building Systems Corporation (TELC) détiendront un record de vitesse avec 16,83 mètres par seconde, soit 60,6 kilomètres/heure. Ces ascenseurs disposent d’un système de freinage d’urgence et sont pressurisés. Taipei 101 abrite principalement des bureaux (Bayer Taiwan, Winterthur Life Taiwan , Google Taiwan, Cosmos Bank, GoldBank of Taiwan,…), des magasins, des librairies, des centres de fitness, des restaurants, des centres de conférence, des points de restauration,…Le 101ème et dernier étage de la tour abrite un club privé nommé Summit 101 dont très peu d’informations à son sujet sont disponibles. Un observatoire ouvert au public est aménagé au 91ème et 89ème étage avec une vue sur 360 degrés grandiose sur Taipei. Protégeant ses visiteurs par des vitres résistant aux UV, l’observatoire offre des boutiques souvenirs, de boissons et de nourriture et une présentation des lieux disponible en 8 langues. Un billet pour l’observatoire coûte environ 400 dollars taïwanais, soit 13 dollars américains. Il existe également un observatoire extérieur fermé au public, ouvert uniquement pour des occasions spéciales.

Pour aler plus loin: http://www.taipei-101.com.tw

zp8497586rq

NO COMMENTS