Roues Libres à Taiwan, Part 4

1

Mardi 23 août 2011: La fête des fantômes et le cimetière français de Keelung

Cette année, le mois des fantômes a commencé le 31 juillet et se termine le dimanche 28 août, au quinzième jour du septième mois lunaire.
Le mois des fantômes est inauguré par l'ouverture des portes de l'Enfer, permettant aux âmes des ancêtres de venir festoyer dans toute l'île. Les portes se referment le dernier jour du septième mois lunaire, jour de pleine lune. C'est alors que les esprits des morts repartent vers l'autre monde.

Alors que nous étions à quelques kilomètres au sud de Keelung, au moment des fêtes de clôture, nous n'avons pas hésité à rebrousser chemin vers Keelung pour assister à cette fête. Nous avons été reçus, une nouvelle fois, par Monsieur Chen Te-Hsiung, président de l'Organisation Mondiale de la Coiffure, qui nous a invité à déjeuner avec lui dans un somptueux restaurant de Keelung. Un pavé de bœuf au poivre, fondant à souhait et juste saisi à point, fit notre bonheur (photo 1). Monsieur Chen nous procure 2 places VIP (personne très importante, de l'anglais Very Important Person, issu du russe Viesima Imenitaïa Persona) pour le défilé du samedi soir. Nous étions placés dans la tribune officielle des personnes très importantes, à moins de dix mètres du Président de Taiwan, Ma Ying-jeou (photo 2). Si nous avons pu tirer son portrait, nous n'avons pas pu, à notre grand regret, lui raconter notre odyssée.

Nous avons auparavant assisté au défilé du vendredi après-midi, peu intéressant, si ce n'est l'arrivée, au Temple, d'un nombre considérable de sculptures en bois, revenues à leur place, après avoir fait le tour de la ville sur des chars (photo 3).

Durant le mois des fantômes, les esprits des morts accompagnent les vivants qui doivent les honorer par des offrandes, des spectacles et des défilés; du dynamisme, du bruit et des fêtes somptueuses pour satisfaire les morts. A ce titre, le défilé du samedi soir est on ne peut plus bruyant et coloré. Comme dans beaucoup de défilés de ce style, l'armée est aux avant-postes (photo 4). Suivent de nombreuses associations qui défilent chacune avec le tee-shirt à leur effigie et de nombreux chars où le meilleur côtoie le pire ! (photos 5 à 8). Jugez vous-même!

Notre ami, Monsieur Chen, accompagné de charmantes jeunes filles, présente à cette occasion son savoir-faire dans l'art de la coiffure (photo 9).

Le cimetière français de Keelung
A la fin des années 1870, les relations franco-chinoises se tendent. La guerre éclate entre les deux pays en juin 1884. C'est la troisième guerre franco-chinoise. Le traité de paix définitif est signé le 9 juin 1885. 700 soldats sont morts pendant cette guerre : 120 sont morts sur le champ de bataille, 150 ont succombé à leurs blessures et les autres ont été victimes de maladies. Ils sont enterrés dans deux cimetières militaires français, l'un à Keelung (photo 10), l'autre à Makung sur l'archipel de Penghu (îles Pescadores à l'époque).

Chaque 11 novembre, le personnel du Bureau français de Taipei se recueille sur les tombes du cimetière français de Keelung. Des faits méconnus de notre histoire de France.

zp8497586rq

1 COMMENT

  1. Les photos en référence dans le texte, n’apparaissent pas, est-ce normal ou pas? cela permettrait de faire le lien et rendrait la lecture plus intéressante.
    Merci

Comments are closed.