Roues Libres à Taiwan, Part 1

2

Avant propos:

Isabelle et Bruno Frebourg parcourent le monde à vélo depuis avril 2006. Ils étaient de passage à Taiwan cet été. Arrivés le 5 août, ils sont partis pour les Philippines le mardi 4 octobre. Ils ont donc passé 2 mois à sillonner les routes formosanes, du nord au sud et d’est en ouest.

Isabelle et Bruno ont accepté de nous laisser publier leur notes prises durant leur séjour à Taiwan. Nous diffuserons au total 11 articles. Nous les remercions chaleureusement ! Vous pouvez continuer à suivre leur périple via leur site Internet www.roueslibres.net.

Allez ! En route avec les Frebourg, bienvenue dans « Roues Libres à Taiwan, Part 1 »

_________________________________________________________________________________________

Vendredi 5 août: un accueil royal à Taiwan

Notre aventure taiwanaise commence un mois plus tôt, à Shimonoseki, au Japon. Alors que nous pique-niquions, à l’ombre, derrière des bosquets, sous un arbre, près d’un temple, un homme nous aperçoit, s’approche et entame la conversation :

  • – il faut venir à Taiwan, c’est un très beau pays
  • – c’est prévu, pour l’instant, nous cherchons le moyen de nous y rendre
  • – il faut passer par la Chine, descendre jusqu’à Fuzhou ou Xiamen, là, il y a des bateaux pour Taiwan

Il s’ensuit échange de cartes de visite et promesse de rester en contact par mail. On peut lire sur la carte de visite de Monsieur Wu : Ambassadeur Rong Chuan Wu, « Vice chairman » au Ministère des Affaires étrangères à Taiwan. Quelle rencontre !

Le bateau en provenance de Fuzhou, en Chine, fait escale dans l’archipel des îles Mazu (île taiwanaise), où nous allons passer une nuit, avant d’arriver dans le port de Keelung, au nord-est de Taiwan, à environ 30 km de la capitale Taipei.

Monsieur Wu a prévenu ses amis de Keelung de notre arrivée. Nous sommes attendus, sur le port, par Chen Te-Hsiung, président de l’Organisation Mondiale de la Coiffure. Lui et ses amis vont nous loger dans un très bel hôtel puis nous inviter à dîner dans un des restaurants, les plus réputés de la ville, si ce n’est le meilleur (photo 1). On va nous servir une assiette de sashimi (poisson cru), une langouste (photo 2), une soupe de pâtes, une coquille Saint-Jacques sur patate douce (photo 3), un heureux mélange salé-sucré, du poisson, du bambou sucré, mangue, poire et haricots sucrés. Le tout arrosé de jus de citron pressé, de whisky taiwanais et de bière locale. Un régal !

Le jour suivant, en arrivant à Taipei, la capitale, nous sommes reçus au Ministère, dans le bureau de Monsieur Wu (photo 4). Après la traditionnelle séance photos, nous irons dîner sur un marché de nuit, au nord de la ville, avec l’un de ses collaborateurs qui parle français. Dans le même quartier, Monsieur Wu va nous offrir une nuit, dans une très belle auberge de jeunesse.
Nous passerons les 2 nuits suivantes chez Yian (photo 5). Nous avons rencontré Yian sur le bateau entre les îles Mazu et Keelung. Militaire, il ne lui reste plus que 2 mois à effectuer sur son service obligatoire de 11 mois. Il parle bien français et n’a pas hésité à nous inviter chez ses parents malgré la petitesse de l’appartement. Il passera une journée entière avec nous pour nous faire découvrir Taipei.

Nous passerons les 3 nuits suivantes chez Benson (photo 6). C’est par le biais du site hospitalityclub.org que nous avons fait sa connaissance. Malgré un emploi du temps très chargé, il consacrera une longue soirée à nous faire découvrir Taipei by night et ses fameux marchés de nuit. La rue, réserve aussi, à tous moments, de bien belles surprises.

Alors que nous cherchions l’adresse d’un magasin de vélos pour changer les patins de freins et le pneu arrière du vélo d’Isabelle (pourtant déjà changé au Japon) qui a fondu comme neige au soleil, un homme nous accoste et nous accompagne jusqu’au magasin. Changement d’adresse, il va nous aider à trouver la nouvelle adresse, va rester la matinée avec nous puis nous inviter déjeuner chez Mac Do (photo 7).

Peu après, cet autre papy, sur son vélo 3 roues, alors que nous le croisons, tient absolument à nous donner 2 de ses sandwichs (photo 8).
Les taiwanais semblent curieux et hospitaliers. Dès qu’ils entendent parler de nous, français à vélo, ils souhaitent nous rencontrer. Vienna, collègue de travail de Benson, nous invite un soir à prendre un jus de mangue (photo 9) dans un café et tient absolument à rester en contact avec nous. Des exemples, comme ceux-ci, se renouvellent tous les jours. Quel accueil ! Notre séjour à Taiwan s’annonce sous les meilleurs auspices : accueil royal à Taiwan.

2 COMMENTS

  1. Bonjour,
    Lors de leur passage sur Kaohsiung, nous les avons accueillis pendant 7 jours, nous avons passés un moment exceptionnel, je crois qu’ils ne vont pas l’oublier non plus,où ils nous ont fait découvrir leurs périples avec beaucoup d’anecdotes. nous avons organisés la visites de différents sites or guide tourisitique ainsi qu’un passage TV sur CTI, cela leur a permis de se faire connaître auprès de la population de Kaohsiung au point que les gens s’arrêtaient pour les encourager voire leur remettre un billet histoire de participer à l’aventure. Les cyclistes tawannais qui ont participés à la dernière cyclo Paris-Brest-Paris, 1200kms sur 5 jours, ont tenus aussi à les rencontrer.
    Nous continuons à les suivre et avons gardés le contact aussi je peux vous annoncés qu’ils ont passés, sur les difficiles routes philipines, le cap des 60000 km parcourus

  2. Sur la photo #1 le monsieur deuxième en partant de la droite, en chemise blanche, n’est pas Monsieur Wu : Ambassadeur Rong Chuan Wu, « Vice chairman » au Ministère des Affaires mais Mr Chen Te-Hsiung, président de l’Organisation Mondiale de la Coiffure.
    juste pour bien spécifier la légende.

Laisser un commentaire