Taiwan à la dernière place mondiale pour le taux de natalité

2

Si le déficit de naissance à Taiwan était une évidence depuis longtemps, cette fois, Taiwan détient officiellement le « record » mondial du taux de natalité le plus faible.

Avec 0.9 enfant par femme, Taiwan rejoint d’autres pays asiatiques également mal lotis comme la Corée du Sud (1.27 enfants par femme), Singapour (1.2 enfants par femme) ou le Japon (1.26 enfants par femme) dont la situation semble toutefois presque idyllique au regard du marasme taiwanais. Comme pour ses voisins coréens, singapouriens et japonais, la raison principale à cette natalité en berne est la charge économique que cela représente, la crainte de ne pas pouvoir nourrir ses enfants et d’assumer les frais d’éducation. L’autre raison tient à une législation peu favorable aux femmes enceintes.

L’Etat taiwanais a pris une série de mesures depuis quelques années pour tenter d’enrayer la spirale négative de la natalité (incitations financières, congés de maternité) mais sans grand succès jusqu’à maintenant. Ainsi, en 2009, on comptait moins de 200.000 nouveaux-nés, un nombre qui n’a fait que diminuer jusqu’à aujourd’hui.

Si une diminution de la natalité est le lot commun des pays développés, le cas taiwanais sort toutefois de l’ordinaire par un point : la vitesse à laquelle sa natalité s’est effondrée. Si l’Europe occidentale a tenu 50 ans (et la France 113 ans) avant de voir sa natalité devenir ce qu’elle est, Taiwan a en revanche basculé bien plus vite que n’importe où ailleurs. Dans les années 60 on comptait ainsi encore en moyenne 5 enfants par femme et déjà plus que 2 dans les années 80 (soit une contraction de plus de 50% sur à peine une vingtaine d’années !) avant d’atteindre le seuil de 1 enfant par femme vers 2005. S’il est maintenant difficile d’imaginer que ce taux puisse encore continuer de descendre, rien n’indique qu’il puisse repartir à la hausse dans un avenir proche.

2 COMMENTS

  1. je pensais même pas qu’il y avait des pays avec des taux plus bas que celui du Japon !!!

    Va falloir ouvrir les vannes de l’immigration à Taïwan si ça veut survivre !

Comments are closed.