Affaire Lafayette : les 875 millions de dollars ont été versés à Taipei

0

Les 875 millions de dollars américains de dommages et intérêts que le groupe français Thales s’était vu ordonner de payer à Taiwan par la cour d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale, à la suite d’un scandale de commissions illégales dans le cadre de la vente à Taipei de six frégates Lafayette en 1991, ont été versés sur un compte contrôlé par le ministère de la Défense, a révélé hier celui-ci dans un bref communiqué. Les fonds seront reversés au Trésor public.

Le versement suit le rejet, le 9 juin dernier, de l’appel qu’avait interjeté Thales auprès de la Cour d’appel de Paris du jugement rendu par la cour d’arbitrage en mai 2010.

Ainsi se referme le volet juridico-commercial d’une affaire qui a longtemps empoisonné les relations entre Taipei et Paris. Dans le communiqué publié hier, le ministère de la Défense remercie les diverses agences gouvernementales à Taipei qui l’ont aidé dans cette affaire et exprime son respect pour la détermination du gouvernement français à préserver le règne du droit. Le ministère espère par ailleurs que la conclusion de ce dossier permettra à la coopération bilatérale de se développer dans de meilleures conditions.

Thales, alors appelé Thomson-CSF, avait vendu six frégates Lafayette à Taipei au début des années 1990, un important contrat d’armement qui avait donné lieu au versement d’énormes commissions occultes. Celles-ci avaient été révélées à la suite de l’assassinat du capitaine Yin Ching-feng, alors que celui-ci s’apprêtait à dénoncer certains de ses collègues bénéficiaires.

Un des principaux suspects dans cette affaire, le marchand d’armes Andrew Wang, recherché pour complicité de meurtre, est toujours en fuite à l’étranger. Une partie des pots-de-vin qu’il avait perçus comme intermédiaire sont bloqués en Suisse sur des comptes lui appartenant.

NO COMMENTS