Le Royaume de Middag, un royaume aborigène à Taiwan

2

Lorsque les hollandais débarquèrent à Taiwan en 1624, ils s’installèrent à Tainan, en construisant deux forts, le Zeelandia et le Provintia. Les espagnols les suivirent en 1626 et occupèrent Tamshui et Keelung. A part ces enclaves européennes, l’île de Taiwan était habitée par les tribus aborigènes.

Avant propos
Les historiens estiment que, à l’arrivée des hollandais en 1624, la population aborigène de Taiwan était de 70,000 individus. Des dizaines de tribus différentes se partageaient l’île, souvent à force de guerres et de batailles. Les aborigènes des plaines, les Pinpu, dont les Siraya sont une des branche importante, occupaient la plaine fertile de la côte ouest, de Chiayi à Pingtung, les Atayals et les Bununs la chaine montagneuse et les vallées centrales, les Tsous à Alishan, les Puyumas à Taitung, les Amis et les Kavalan sur la côte est, à Hualien, les Tao à Lanyu, les Ketagalan dans le bassin de Taipei, il y avait aussi les paisible pêcheurs Thao au lac du Soleil et de la Lune (Sun Moon Lake) Chaque tribu avait sa langue, ses traditions, ses rîtes. Il y avait aussi un royaume, le Royaume de Middag (大肚王國)

Le Royaume de Middag
Le Royaume de Middag occupait un large territoire au centre de Taiwan, aujourd’hui délimité par les villes de Taichung, Changhua et Nantou. Ce Royaume était composé de quatre tribus: les Popora, les Babuza, les Pazeh et les Hoanya. Le royaume s’étendait sur une cinquantaine de villages, regroupant d’après certaines estimations près de 10,000 individus. On situe l’avènement du royaume vers 1540 d’après la volonté des quatres chefs à se regrouper pour ne former qu’une seule entité. Le premier roi prit le titre de Lelian.

Les hollandais essayèrent à plusieurs reprises de conquérir le royaume, ils réussirent plus ou moins. Un accord avait plus tard été conclu avec les hollandais, incluant par-exemple l’interdiction faite aux missionnaires chrétiens d’entrer sur le territoire Middag, tout comme il était interdit aux colons hollandais et chinois d’établir des missions ou avant-postes. Il était accepté que les marchands puissent emprunter les chemins passant sur le territoire, mais ils n’avaient pas le droit de s’installer. Les hollandais faisaient du commerce avec le royaume et entretenaient par la suite de bonnes relations.

Membres de la tribu des Popora
Membre de la tribu des Papora

Le Royaume de Tungming
En 1662, quelques mois après le départ des derniers hollandais, et l’arrivée des chinois loyalistes à l’Empire Ming sur le sol taiwanais, Cheng Cheng-gong mourra de malaria à l’âge de 39 ans, ayant tout juste eu le temps d’instaurer son nouveau royaume, le Royaume de Tungming. Son fils, Cheng Jing, prit le titre de Prince de Yanping et devint le nouveau roi. Cheng Jin poursuivit l’objectif de son père, à savoir retourner en Chine, combattre les envahissuers Qing et remettre un empereur Ming sur le trône céleste.

Le Royaume de Middag avait était plutôt amical envers les européens, qui respectaient et garantissaient leur territorialité, alors que les chinois de Cheng Jin empiétaient sur leurs terres et prenaient les aborigènes comme esclaves et soldats, envoyés sur le continent combattre les Qing. Les deux royaumes combattèrent souvent, et Middag résista encore une fois, cette fois aux avances chinoises.

Depuis son accession au pouvoir, Cheng Jin tenta d’organiser son royaume, qui se situait principalement dans la région de Tainan, du nord de Kaohsiung jusqu’à Chiayi. Il avait tenté plusieurs invasions en Chine, mais toutes résultèrent par des défaites. Cheng Jin succomba en 1681, d’ivresse disent les mauvaises langues. Son jeune fils agé de douze ans, Cheng Keshuang, devint le nouveau souverain.

L’invasion Qing et la disparition du royaume
En 1683, durant la fameuse bataille de Penghu, les forces navales de l’empire Qing décimèrent les troupes de Cheng. Quelques jours plus-tard, Cheng Keshuang capitula et son royaume s’effondra. Les troupes Qing pénétrèrent à Taiwan la même année.

Le Royaume de Middag, tout comme les autres tribus aborigènes de Taiwan, n’étaient en rien concernés par ces « chinoiseries » et ne demandaient rien d’autre que de vivre paisiblement. Mais l’empereur Qing, après avoir vaincu les dernières troupes loyalistes au Ming, voulait envahir toute l’île et ne tolérait aucune résistance. De nouveau, des combats entre chinois et aborigènes éclatèrent. De nouveau, le Royaume de Middag résista aux assauts chinois.

En 1732, une grande expédition militaire fut organisée grâce à l’arrivée de nouvelles troupes chinoises. Malgré une résistance farouche et plusieurs semaines de combats, le royaume se fit encerclé et les forces aborigènes succombèrent, face au nombre important de soldats chinois mieux équipées. Le dernier roi Middag capitula. L’occupant Qing dissout le royaume.

Les descendant du Royaume de Middag vivent aujourd’hui dans la région de Puli.

Pour aller plus loin:

Carte:

Carte de la localisation du royaume
Carte de la localisation du royaume
Détail de la localisation du royaume
Détails de la localisation du royaume

2 COMMENTS

  1. Bravo, article vraiment tres interessant.
    J’ignorais tout de ces royaumes aborigenes. Je me demande si ces periodes historiques sont etudiees dans les ecoles Taiwanaises.

Comments are closed.