Mais qui sont les Taiwano-américains ?

8

La Formosan Association of Public Affairs (FAPA) évalue à environ 500.000 personnes la communauté taiwano-américaine aux États-Unis, qui peuvent être soit des natifs de l'île de Taïwan, soit des enfants d'immigrés taiwanais venus s'établir aux États-Unis. La communauté taiwanaise possède également diverses organisations implantées aux États-Unis, comme TaiwaneAmerican.com, Taiwanese American Citizens League, Taiwanese American Foundation (TAF) ou différents Taïwan Center (à Houston, Los Angeles, Seattle, New-York, Caroline du Nord, San Diego,…).

Ces mouvements sont actifs pour la venue d'étudiants taiwanais, organiser diverses manifestations comme par exemples des rassemblements entre les membres de différents corps de métiers où les taiwano-américains sont très présents (médecine ingénieurs, enseignants,…) ou le concours de Miss Taiwan USA, rencontres entre taiwano-américains des différents Etats.

Actuellement la population américano-taiwanaise possède un très haut niveau de qualification et un niveau social fort élevé. Elle compte ainsi bon nombres de médecins, d'ingénieurs, de professeurs, scientifiques, ce à quoi s'ajoute des postes clés dans des domaines comme le spatial, la défense, les universités, la recherche ou les soins de santé. Ce dernier domaine est fort privilégié par les américano-taiwanais, notamment pour des raisons historiques puisque longtemps la profession de médecin aura été considérée comme nécessaire à l'amélioration du statut social de la population immigrée. En raison du statut social assez élevé des américano-taiwanais, l'immense majorité de cette population n'habitera jamais les Chinatowns traditionnels. Ils migreront rapidement dans les banlieues américaines dont ils permettront la croissance rapide. Ainsi à Los Angeles ils permettront le développement du quartier de Monterrey, rebaptisé officieusement Mandarin Park. Cette banlieue sera toutefois progressivement désertée au profit de Rowland, Hacienda, Arcadia ou encore San Gabriel, à San José dans la vallée de Santa Clara, El Cerito, à Oakland en Californie, à Orange County.

Près du comté d'Orange, la ville d'Irvine accueille aussi une importante population taiwanaise. En fait l'école chinoise d'Irvine rend la localité très attractive et la plupart des Taiwanais habitant la région font parties des familles les plus aisées et les plus puissantes. Notamment les familles Chiang, Chen, Cheng, Kung, Tsai et Wu. En dehors de la Californie la communauté taiwanaise est fort présente à Houston (Texas), Richardson (près de Dallas), dans le Maryland (près de Washington D.C.), Bellevue, Washington,… On note aussi un afflux d'immigrés taiwanais à Atlanta, en Géorgie.

De même des commerces taiwanais on étés aménagés importants des produits directement de Taïwan, des restaurants, des supermarchés ont ouverts et offrent les dernières modes en direct de Taïwan : films, nourriture,… D'ailleurs une chaîne de supermarché, 99 Ranch Market, est spécialement destinée à une clientèle taiwanaise de par les produis proposés. Un autre commerce généralement tenu par les américano-taiwanais sont les Lollicup Coffee and Tea, une chaîne de fast-food servant des bubble-tea et d'autres spécialités taiwanaises.

Des américano-taiwanais seront également impliqués dans la création de grandes entreprises comme Yahoo!, Viewsonic, Nautica, Nvidia, Garmin, Newegg.com et YouTube. La communauté édite également plusieurs journaux en langue chinoise comme World Journal ou le International Daily News (note on Wikipedia) destinés à l'ensemble des immigrants parlant chinois. Le Pacific Journal est lui un journal hebdomadaire s'adressant principalement aux Taiwanais. De même la plupart des chaînes télévisées diffusées à Taïwan sont également accessibles aux États-Unis via le satellite.

D'un point de vue historique, ce n'est que tardivement par rapport aux autres groupes ethniques que les Taiwanais viendront s'établir aux États-Unis. Trop petite et pas assez peuplée, l'île de Formose est boudée par les émissaires américains qui sillonnent le monde en quête de mains d'oeuvre à ramener aux États-Unis. Toutefois en 1949, la Guerre civile chinoise qui vit Mao Tse-Tsoung battre Chang Kai-Shek change la donne. L'île taiwanaise est reconnue comme seule Chine véritable, point de départ de l'amitié taiwano-américaine. C'est entre 1952 et 1965 qu'ont lieux les premiers vrais mouvements d'immigration taiwanaise vers les États-Unis, profitant notamment du bon accueil fait aux personnes hautement qualifiées et diplômées. Ce à quoi s'ajoute le Taïwan Relation Act qui donnait un statut différents aux immigrés taiwanais par rapport aux chinois.

Toutefois le boom économique taiwanais des années 1980 fera diminuer très fortement l'immigration taiwanaise à destination des États-Unis. De même la démocratisation du régime politique à Taïwan verra beaucoup d'immigrés taiwanais retourner dans leur pays d'origine. Au niveau de l'héritage culturel, la première génération à avoir immigrée parle aussi bien le mandarin, le taiwanais que l'anglais. En revanche pour les générations suivantes, la langue natale tend à disparaître au profit du seul anglais, le niveau de maîtrise du mandarin et du taiwanais variant très fort d'une personne à une autre. Les principales religions des croyants sont le bouddhisme, le christianisme, la taoïsme, le confucianisme et diverses croyances chinoises traditionnelles.

zp8497586rq

8 COMMENTS

  1. « Des américano-taiwanais seront également impliqués dans la création de grandes entreprises comme Acer ».
    Désolé, mais c’est une inepsie!
    Acer a été fondé principalement par Stan Shih (施振榮) et son épouse Carolyn Yeh. Ni lui ni elle ne sont des Américano-Taiwanais, pas plus que les trois autres co-fondateurs que je sache.

  2. Si mes souvenirs sont bons, je crois me rappeler qu’il y avait aussi 4 ou 5 autres investisseurs à l’origine d’Acer, qui ne s’appelait pas encore Acer mais Multitech, c’est bien ça ? Peut-être que Simon fait référence à ces 4 ou 5 investisseurs ?!

  3. je comprend pourquoi le premier 85C aux USA s’est ouvert à Irvine.
    bon à quand un article sur la communauté franco-taiwanaise à Taiwan ?

  4. Cédric, Il y avait 3 autres cofondateurs de la société Multitech qui est devenue plus tard Acer, dont 2 que je connais personnellement, de même que je connais aussi personnellement Stan et Carolyn. Aucun des trois n’a vécu aux USA avant de créer Multitech.

  5. Je te fais confiance Alain si tu es si sûr de toi. Il doit y avoir erreur dans ma source. Désolé.

Comments are closed.