Taiwan High Speed Rail : le train à grande vitesse de Taïwan

4

Le système THSR est le train à grande vitesse qui circule sur la côté ouest de Taïwan. Son circuit s’étend actuellement sur approximativement 335 kilomètres et il dessert les principales villes du pays à une vitesse maximale de 300 kilomètres/heure.

Un peu d’histoire…

L’idée taiwanaise de se doter d’un système de train à grande vitesse n’est pas neuve puisque dès le début des années 1980 on commence à réfléchir au projet. En 1990, un projet de ligne à grande vitesse reliant la capitale Taipei à la deuxième ville du pays, Kaohsiung, est proposé au gouvernement taiwanais. En 1992 et 1993 le Yuan exécutif et législatif  approuvent le projet qui passera par une joint-venture entre des compagnies taiwanaises et européennes. A l’époque deux concurrents étaient en lices pour fournir le train grande vitesse taiwanais : Eurotrain (alliance entre le français Alstom avec son TGV et l’allemand Siemens avec l’ICE) et le japonais Mitsubishi, constructeur du Shinkansen. Dans un premier temps, c’est Eurotrain qui semble le mieux placé pour remporter le marché avec son ICE2 qui fera une démonstration en reliant Hanovre à Würzburg avec des émissaires taiwanais à son bord. Toutefois le 28 décembre 1999, le  Taiwan High Speed Rail Consortium annonce que Mitsubishi est le vainqueur de l’appel d’offre et que la phase finale de la signature du contrat vient d’être lancée. Cette annonce verra les Européens contester cette décision qui aboutira à des compensations financières en leur faveur. Les Taiwanais justifient le choix du Shinkansen comme suit : « Shinkansen have technology, price, finance and maintenance merits ». Ce revirement de situation et cette prise de décision si soudaine s’expliquent également par la catastrophe de Eschede en Allemagne, où un ICE se disloqua presque complètement à la suite d’un bris de roue, révèlant un défaut de conception du train allemand. Même si ce défaut sera corrigé, l’avantage financier est clairement en faveur du Shinkansen et la contre-publicité résultant de la catastrophe n’arrangera pas les affaires des Européens même si la décision est avant tout dictée par des considérations financières. La construction démarre en 2000 et les premiers essais en 2005. Les premières gares ouvrent leurs portes en 2007 et le nouveau train entre alors en service. Le projet, malgré ses avantages indéniables (gain de temps par rapport aux trains classiques, bond technologique, réduction du trafic routier et aérien) sera fort critiqué, son coût étant jugé excessif et sa qualité de fabrication insuffisante (trois trains à grande vitesse avaient déraillé lors des essais en octobre 2006). Néanmoins, à présent, le THSR fait partie intégrante du paysage de Taïwan et contribue à l’image de haute technologie de la dynamique petite île.

Un peu de technique…

Le train à grande vitesse taiwanais est basé sur le Shinkansen 700 japonais et dénommé Taïwan High Speed 700T (T pour Taïwan). La carcasse est réalisée en aluminium, la masse totale du train complet (12 voitures) atteignant 503 tonnes. Le train peut embarquer un total de 989 passagers à la vitesse de croisière de 300 kilomètres heure (le train étant donné pour pouvoir atteindre 315 kilomètres heure maximum). Caractéristique intéressante, tous les sièges pivotent afin de voyager dans le sens de la marche.  La version utilisée à Taïwan se distingue de son homologue japonaise par une motorisation plus puissante et un système de freinage spécifiquement adapté à se surcroît de puissance, un nez raccourci permettant de consacrer davantage de places aux passagers tout en gardant une longueur similaire à la version japonaise. (Esthétiquement cela donne au THSR une silhouette spécifique). Le Shinkansen 700T dispose de nombreux systèmes de sécurités incluant des détecteurs d’incendie, d’inclinaison anormale du train, des matériaux résistants au feu, une ventilation de secours ou encore un dispositif d’évacuation d’urgence par les fenêtres. Des aménagements ont également été fait pour permettre aux personnes à mobilité réduite de voyager dans de meilleures conditions.

Intérieur de la 2ème classe

En pratique…

Grâce au THSR, relier Taipei à Kaohsiung prend environ 1h40 contre 4 heure 50 avec le train classique même si la durée réelle du trajet avoisine les 2 heures en comptant les arrêts aux différentes stations. Il existe deux types de compartiment : Économique (standard) et Affaires, avec pour ce dernier des sièges plus larges, des systèmes de divertissements audio et une prise de courant à chaque siège permettant de brancher divers appareils : lecteur de musique, ordinateur portable, etc.  En service de 6 heures du matin à minuit, tous les trains s’arrêtent à Taï-Peï, Banciao et à la gare de Taichung, mais d’autres trains desservent les autres stations.

  • Trains numérotés 1xx : Taipei à Zuoying, arrêts à Panchiao et Taichung seulement.
  • Trains numérotés 2xx : Taipei à Zuoying, arrêts à Panchiao, Taichung, Chiayi et Tainan.
  • Trains numérotés 3xx : Taipei à Zuoying, arrêts à Panchiao, Taoyuan, Hsinchu et Taichung.
  • Trains numérotés 4xx : Taipei à Zuoying, s’arrêtent à toutes les stations.
  • Trains numérotés 5xx : Taipei à Taichung, s’arrêtent à toutes les stations intermédiaires.

A l’exception de la gare de Taipei, les THSR utilisent des gares qui leurs sont spécifiques. Ces stations très modernes ont toutefois l’inconvénient d’être souvent située assez loin du centre-ville, ce qui impose de prendre le bus ou le taxi pour le rejoindre. C’est par exemple le cas à Tainan ou Kaohsiung (station de Zuoying). Il faut donc en tenir compte lorsque l’on planifie son voyage.

Un trajet aller-retour 2ème classe Taipei – Zuoying (Kaohsiung) coûte environ 3800NTD

Une situation très difficile…

Il y a quelques années la Taïwan High Speed Rail Corporation commence à faire les gros titres pour ses importantes pertes financières. En 2006 la compagnie a ainsi été forcée de réduire la fréquence de ses trains, la hausse constante du nombre de passagers n’arrivant pas à compenser les pertes. La Taiwan High Speed Rail Corporation avait alors expliqué  que les taux d’intérêts à payer aux banques étaient responsables de la situation, Chin der-Ou (nouveau PDG de la compagnie) estimant « que la compagnie travaille très dur pour les banques ». Certains esprits plus pragmatiques pointèrent plutôt du doigt le mauvais positionnement des gares (trop loin des centres villes) et les salaires jugés mirifiques des dirigeants. Les planificateurs se montrèrent également trop optimistes quand au nombre réels de passagers amenés à emprunter les trains rapides. Ils évaluèrent en 1997 à 180.000 personnes par jour les personnes emprunt le THSR alors que le nombre réel était en réalité de…80.000 passagers en 2009.  La même année, la situation devenant préoccupante, Nita Ing, le PDG d’alors, démissionne pour laisser la place à Chin tandis que l’État taiwanais intervint pour renflouer les caisses exsangues de la compagnie. Les 105,3 milliards de dollars taiwanais constituant le capital de la Taïwan High Speed Rail Corporation étaient alors quasiment épuisés par les surcoûts liés à la construction du réseau et un résultat d’exploitation systématiquement déficitaire depuis la mise en service du train à grande vitesse.

Mais l’espoir d’un avenir meilleur.

Malgré une situation délicate la compagnie continue de nourrir des projets d’extensions. Trois nouvelles gares sont ainsi prévues pour 2012 : Miaoli, Changhua et Yunlin. Ce projet se révéla délicat à mettre en place puisqu’il fut un temps question de le mettre en « veille » en raison de la situation économique du groupe. Un possible report qui provoqua l’inquiétude des circonscriptions concernées par ses nouvelles gares même si par la suite le PDG Chin confirma la construction de ses gares et que le gouvernement de son côté annonça « faire des efforts pour soutenir le projet ». Une nouvelle gare est également évoquée à Kaohsiung.

Pour aller plus loin:
– site Internet du Taiwan High Speed Rail: http://www.thsrc.com.tw/
– trouver un horaire et son prix: http://www.thsrc.com.tw/en/ticket/tic_time_search.asp
– toutes les stations: http://www.thsrc.com.tw/en/destinations/des_route.asp

4 COMMENTS

  1. Tres bon article!
    Je ne sais pas pourquoi ils ont pas essaye de construire les gares plus proche des centres villes car je sais que pour Taichung ce n`est pas top( 40 min environ du centre).
    De ce fait le THSR est surtout utile pour la distance Taipei-Kaoshuing.

  2. Nous l’avons pris ,il est extraordinaire .tout a été bien pensé, ultra propre comme neuf des années après son inauguration en 2007, sièges confortable et pivotant avec chacun une prise de courant ,des WC hommes et femmes séparés : celui des hommes possède un urinoir et un lave-mains sèche-mains ultra propre du sol au plafond et celui des femmes pareil !!
    tous les quais d’accès au train sont à niveau ! A vrai dire Taiwan est un modèle de propreté et de sécurité avec des caméras de contrôles partout et on se sent très bien de jour comme de nuit. Nous avons également prix l’avion sur les lignes intérieures et là aussi tout est bien orchestré ! un pays à visiter absolument …..

Laisser un commentaire