Visite de Chen Yunlin et nouvelles discussions sur un rapprochement économique

0

Chen Yunlin, le président de l’Association des Relations à travers le Détroit de Taiwan de la République Populaire de Chine (Association for Relations Across the Taiwan Strait) est arrivé hier à Taiwan. Il a été accueilli à Taichung par le président de la « Strait Exchange Foundation » Chiang Ping-kun et le maire de Taichung, Hu Chih-chiang (Jason Hu)

Chen Yunlin est à Taiwan jusqu’au 25 décembre, afin de poursuivre les discussions (4ème Round) sur un certain rapprochement économique entre la République de Chine à Taiwan et la République Populaire de Chine. Ces discussions, entamées en 2008, avaient par-exemple permis la mise en place des vols directs entre Taiwan et la Chine. Dans un passé proche, si on désirait se rendre à Pékin ou à Shanghai, il fallait obligatoirement passer par Hong-Kong ou Macao, et de là, prendre un autre vol pour sa destination chinoise. Durant ces 4 jours de négociations, plusieurs points seront discutés tels que l’établissement de standards et de certifications industriels, les procédures de contrôle et de quarantaine sur les produits agricoles, un accord sur la protection sociale des travailleurs chinois dans l’industrie de la pêche taiwanaise et la suppression de la double-taxation pour les entreprises taiwanaises installées en Chine.

Ces discussions sont les prémices d’un accord cadre de coopération économique, le fameux « Economic Cooperation Framework Agreement » (ECFA) Afin d’éviter la marginalisation de Taiwan de la zone de libre-échange qui est en train de se dessiner autour de l’Association des nations du Sud-Est asiatique (ASEAN), une organisation dont l’île n’est pas membre, le gouvernement a proposé au début de l’année 2009, l’idée d’un Accord-cadre de coopération économique (ECFA) avec la Chine. Depuis, le débat fait rage à Taiwan entre les adversaires et les partisans de ce rapprochement économique. Les premiers s’inquiètent d’une dépendance excessive de l’économie insulaire envers le marché chinois et craignent l’accélération des délocalisations, et à terme, une unification de la Chine et Taiwan. Les seconds estiment que ne pas signer l’ECFA fermerait à Taiwan la porte d’un de ses premiers marché.

Dimanche, le DPP et d’autres organisations pro-indépendances avaient organisé une grande manifestation à Taichung. Plus de 60,000 personnes ont fait entendre leur désaccord quant à la manière dont sont tenu ces discussions et les accords signés dans une certaine opacité. Lundi, des manifestants ont également accueilli Chen Yunlin devant l’hôtel Windsor, dans lequel il réside et sont tenus les réunions. Ils ont déployé un grand drapeau du World Taiwanese Congress, l’organisation qui rassemble tous les mouvements et associations pour l’indépendance et la création d’une République de Taiwan. D’autres brandissaient des caractères chinois qui signifient « i tai, i jhong » soit « un Taiwan, une Chine ». Une cinquantaine de manifestants pro-chinois ont également été présents devant l’hôtel.

Pour aller plus loin:

NO COMMENTS