Feu d’artifice à Yenshui

2

Le feu d’artifice de Yenshui (鹽水區) est certainement l’un des plus original au monde. Chaque année, et ce depuis 1875, les habitants du village et des milliers de touristes se croisent dans ce petit bourg pour fêter l’arrivée du dieu Kuan Kung, accompagné par d’autres dieux et déesses.

Preparation_for_the_Yanshuei_Beehive_FestivalL’histoire du feu d’artifice de Yenshui remonte donc en 1875 lorsque le village était victime d’une épidémie de choléra qui dura depuis 20 ans et à laquelle succomba presque tous les habitants. Les survivants, subissant l’épidémie depuis trop longtemps, implorèrent le dieu Kuan Kung, dieu de la guerre, protecteur des oppressés et combattant des forces du mal, de venir inspecter le village et de les aider à se débarrasser des mauvais esprits qui règnent dans le village depuis 20 ans.

L’arrivée de Kuan Kung et des autres déités était prévue pour le festival des lanternes, le 15ème jour du premier mois du nouvel an lunaire. Afin de montrer le chemin aux dieux et de les aider dans leur mission de chasser les mauvais esprits, les habitants allumèrent de grands feux et des pétards tout le long de la route et firent exploser des feux d’artifices non-pas vers le ciel, mais vers les habitations. Les villageois transportèrent la statue du dieu sur un palanquin et le firent tourner dans le village toute la nuit. Les habitants devaient aussi se trouver sur l’axe de projecton des feux d’artifices afin de se faire purifier par le feu et la violence des projectiles.

Le combat contre les mauvais esprits dura toute la nuit et lorsque le soleil se leva sur le petit village, l’épidémie était vaincue. Plus de malades, plus de décès et les restrictions au village furent levées par les autorités quelques jours plus-tard.

Kuan Kung, Dieu de la guerre

Depuis ce jour, les habitants répètent ce combat contre les esprits du mal dans la nuit du 15ème jour lunaire. On peut toujours se faire purifier par le feu des projectiles et demander la bénédiction du dieu Kuan Kung. Des milliers de personnes se rendent spécialement au village pour cet évènement. Le festival débute à la tombée de la nuit par la procession de la statue de Kuan Kung et des autres déités, suivi par les feux d’artifices.
Il est conseillé de se munir d’un casque de moto, de gants et de blouson en cuir ou autres vêtements inflammables afin de se protéger de blessures causées par les feux d’artifices.

Retrouvez le reportage de Sabrina, jeune francaise à Kaohsiung, qui a participé au festival 2009 de Yenshui.
Son blog:
http://sabrinataipei.blogspot.com/2009/02/un-anniversaire-plutot-fumeux.html

2 COMMENTS

  1. c’est fou ces gars sur la vidéo qui se prennent les batteries de fusées en plein dans le dos !!!! Faut pas avoir peur !

Comments are closed.