Les liaisons maritimes et aériennes directes avec la Chine ont débuté

0

Lundi 15 décembre 2008, 8h00: il convenait d’être à l’heure ce matin pour qui voulait prendre place à bord du premier vol pour Shanghai organisé dans le cadre des accords signés début novembre avec la Chine. Assuré par la compagnie insulaire TransAsia Airways, il a décollé de l’aéroport de Songshan, à Taipei. C’est en effet Lundi 15 décembre que sont entrés en vigueur 2 des 4 accords signés entre Taipei et Pékin, ceux qui concernent les liaisons aériennes et maritimes directes.

La journée a été marqué par diverses cérémonies, de part et d’autre du détroit de Taiwan, pour célébrer ces événements historiques. Le président de la République Ma Ying-jeou, était à Kaohsiung pour le départ vers Tianjin de l’Uni-Adroit, un porte-conteneurs de la société Evergreen. Le Premier ministre Liu Chao-shiuan devait, lui, prononcer un discours à Keelung, dans le nord, autre port de l’île à espérer un rebond de son activité grâce à ces liaisons directes.

Lien Chan, le président honoraire du Kuomintang, assistait quant à lui aux cérémonies organisées par les autorités chinoises à Tianjin. Au total, ce sont 11 ports insulaires qui seront reliés à 63 ports chinois.

Côté aérien, jusqu’à 60 vols cargos directs seront opérés chaque mois entre les deux rives. Au départ de Taiwan, les passagers, eux, pourront choisir entre un maximum de 108 vols hebdomadaires vers Shanghai, Hangzhou, Shenzhen, Chongqing, Chengdu, Tianjin, Canton, Fuzhou, Haikou et Dalian. La durée des trajets sera notablement réduite, les appareils n’étant plus tenus désormais de passer par un espace aérien tiers. A titre d’exemple, Taipei ne sera plus désormais qu’à 90 minutes de Shanghai, et ce tous les jours de la semaine.

Les 2 autres accords signés le 4 novembre, qui portent sur les liaisons postales et sur la mise en place d’un mécanisme d’information et de contrôle en matière de sécurité sanitaire des aliments, ont déjà été mis en œuvre.

NO COMMENTS