Yeh Sheng-mao condamné à 10 ans de prison

0

L’ancien directeur du bureau de l’Investigation au ministère de la Justice, Yeh Sheng-mao, s’est vu infliger une peine de dix années d’emprisonnement pour deux affaires distinctes, l’une ayant trait à l’affaire de blanchiment dans laquelle sont impliqués l’ancien président de la République Chen Shui-bian et plusieurs membres de sa famille, l’autre à une affaire de corruption.

Dans son verdict, la cour a souligné que Yeh Sheng-mao avait sapé l’indépendance de la justice et causé des dommages « incommensurables » à l’image de Taiwan.

Dans la première affaire, Yeh Sheng-mao a été reconnu coupable de corruption, de recel de documents administratifs classés et d’avoir divulgué des informations hautement confidentielles – des infractions sanctionnées par une peine de sept ans et demie. Selon les procureurs, en effet, il a conservé par-devers lui un rapport émanant du groupe Egmont de lutte contre la corruption et le blanchiment concernant les fonds transférés à l’étranger par l’ancienne Première dame Wu Shu-jen. Au lieu de le transmettre au procureur général, il en a alors révélé le contenu à Chen Shui-bian.

Dans la seconde affaire, qui remonte à avril dernier, Yeh Sheng-mao a été condamné à deux ans et demie de prison pour avoir averti le député démocrate-progressiste Ker Chien-ming que le procureur allait ordonner une perquisition de ses bureaux. Le député fait l’objet d’une enquête concernant des soupçons de trafic d’influence à propos d’activités minières illégales dans le district de Hualien.

Yeh Sheng-mao, qui avait été placé en détention provisoire le 6 octobre, s’est également vu déchoir de ses droits civiques pendant une période de cinq ans. La cour a par ailleurs refusé sa mise en liberté sous caution. Il a dix jours pour faire appel.

NO COMMENTS