Cheng Wen-lung, l’avocat de l’ancien président de la République Chen Shui-bian, a formulé hier une demande de remise en liberté de son client, qui est depuis mercredi dernier en détention provisoire dans le cadre d’affaires de corruption et de blanchiment d’argent.

L’ancien chef de l’Etat avait précédemment annoncé qu’il renonçait à faire appel. Son avocat a pris de son propre chef l’initiative de la démarche, qui devait être effectuée dans un délai d’une semaine.

« J’en ai informé le président Chen et il a dit respecter ma décision », a précisé l’avocat.

La cour du district de Taipei pourrait se prononcer sur cette demande dans la journée, soit en confirmant la mise en détention provisoire de Chen Shui-bian jusqu’au 11 janvier prochain, soit en remettant ce dernier en liberté, avec ou sans le versement d’une caution.

Par ailleurs, l’ancien chef de l’Etat poursuit sa grève de la faim. En observation depuis la veille au soir à l’hôpital Far Eastern, il a été transféré hier matin à l’hôpital du district de Taipei, à Banciao, qui dispose de chambres adaptées au séjour des détenus. Les médecins ont indiqué que son état de santé s’était amélioré après qu’il a été placé sous perfusion.

NO COMMENTS