La lutte contre le trafic d’êtres humains renforcée

0

Le Cabinet a approuvé hier un projet de loi de lutte contre les trafics d’êtres humains, que le Premier ministre Liu Chao-shiuan a qualifié de « première priorité » de son gouvernement. Le texte devrait être présenté au Yuan législatif avant la fin de cette session parlementaire, le 31 décembre prochain.

« Si cette loi est adoptée par le parlement, elle renforcera considérablement l’efficacité des mesures de prévention prises par le gouvernement pour enrayer la traite des êtres humains, un problème qui a gravement affecté l’image de notre pays et sa réputation en matière de droits de l’homme », a ajouté Liu Chao-shiuan.

L’an dernier, le département d’Etat américain avait placé Taiwan sur la liste des pays visés par ces trafics. En particulier, les filières clandestines envoient dans l’île, où elles sont soumises au travail forcé et à la prostitution, des femmes et des jeunes filles originaires de Chine, du Vietnam, du Cambodge et de Thailande.

Si l’île réprime activement ces trafics, elle ne disposait pas jusqu’à présent d’une législation d’ensemble dans ce domaine. Le projet de loi couvre l’action publique de démantèlement des filières et de protection des victimes, et porte à 10 ans d’emprisonnement et une amende de 10 millions de dollars taiwanais la peine maximale encourue par les trafiquants d’êtres humains. Cette sanction sera augmentée de moitié pour les fonctionnaires condamnés pour de tels faits.

La loi prévoit aussi des dispositifs de rapatriement des victimes, qui ne seront pas soumises au délai maximum de 60 jours de séjour s’appliquant aux immigrés clandestins prévu par la Loi sur l’immigration.

NO COMMENTS