Chen Yun-Lin quitte Taiwan aujourd’hui, ouf.

Hier, Tsai Ying-Wei annoncait la fin des protestations. Mais entrainé par quelques leaders improvisés, la foule ne l’a pas écouté et a poursuivi. La police a utilisé des canons à eaux pour répondre aux cocktails molotov. Des blessés sont à dénombrer dans les deux camps. Heureusement peu – 80 blessés – compte tenu du nombre important des manifestants (entre 60 000 et 100 000 personnes d’après les sources) et du niveau de violence auquel nous avons été témoin ces derniers jours.

Le DPP n’est pas le seul à être blamé pour ces terrible évènements. Ce parti est né de la férocité et de la dictature du KMT. Le parti indépendantiste a permis, par la violence parfois, de faire entendre une autre voix taiwanaise.
Cette rencontre devait avoir lieu. Le DPP se devait de tenir des manifestations, mais cette visite a été géré de telle manière, et ce depuis l’arrivée de la délégation chinoise, en interdisant par-exemple le drapeau national ou en ne se faisant pas appelé « président », que la situation ne pouvait que se détériorer.
La police, en mettant par-exemple en première ligne des jeunes auxiliaires de 20 ans pour affronter les manifestants, a fait preuve d’amateurisme pour gérer cette crise. Beaucoup de situations extrêmes se sont dénouées dans le calme grace à l’expérience et à la « copinade » de certains officiers qui ne se sont pas démontés alors que les ordres étaient de pousser les manifestants hors du périmètre de sécurité.
Chen Yun-Lin n’est pas un doux non-plus. Il a par le passé appuyé l’utilisation de la force contre Taiwan si cette dernière déclarait son indépendance de fait. C’est lui aussi qui disait lors de la crise du SRAS que Taiwan n’avait pas besoin de rejoindre les réunions de l’OMS car Pékin s’occupait de transmettre les infos, alors qu’il a été démontré que Pékin ne transmettait pas beaucoup d’infos, et que celles que les autorités sanitaires taiwanaises ont pu receuillir étaient envoyé par des officiels d’autres nations.

Enfin, certains députés DPP, s’appuyant sur les témoignages de centaines de manifestants, affirment que certaines manifestations ont mal tourné de par la présence d’individus qui n’étaient là que dans le seul but de créer des situations conflictuelles et violentes. Ils ont poussé les manifestants à attaquer la police, ils se mettaient dans des situations qui poussaient les autres manifestants à leur venir en aide, et ces individus, dès lors que les attaques commencaient, disparurent des lieux.
Il ne serait pas extraordinaire que les manifestations aient été parasité par des provocateurs pour le compte d’autres entités politique qui auront tout le bénéfice de critiquer les violences commises durant cette semaine, dues par « l’incapacité » du DPP.

Taiwan ne sort pas grandi de cette semaine, bien au contraire. Alors que le monde se réjouissait de cette rencontre historique, ici on assistait à une guérilla de rue entre gens du même peuple.
La faute à qui ? Aux autorités pour avoir mal géré la crise et aux manifestants pour s’être laissé envahir par une espèce de haine envers le policier, envers celui qui ne pense pas comme eux.

Il me semble que le fossé entre les « pro-KMT » et les « pro-DPP » s’est creusé encore plus. Les violences dont nous avons été témoin ne me laisse guère optimiste pour une évolution pacifiste de la question de Taiwan. Mais j’espère me tromper.

Edit 11/11/08: je vous invite à lire l’article paru aujourd’hui sur Rue89
Vives protestations après le rapprochement Chine-Taiwan, par Pierre Haski.

Retrouvez la discussion en cours sur notre forum
Retrouvez la discussion en cours sur notre forum

1 COMMENT

  1. c’est tjrs pareil, que ce soit le DDP ou le KMT au pouvoir ce genre de manifestation dégénère tout le temps, ils ne connaissent pas trop le sens du mot dialogue, pour les verts les bleus sont les pires des enfoirés, et pareil dans l’autre sens, ça tourne vraiment en rond et c’est tout sauf constructif, on dirait qu’on en revient à cette peur ancestrale : « perdre la face » si on change d’avis ou si on essaye de discuter…

Comments are closed.