Protestations et violences à Taipei

0

La visite de Chen Yun Lin à Taiwan aura en tous cas démontré la force de réaction des militants du Parti Démocrates Progressiste (DPP)

Pas un jour sans manifestations. Hier, c’était en petit bateau à moteur que les manifestants se sont fait entendre, venant d’une rivière qui passe tout près de l’hotel où loge Chen Yun Lin. Pétards et ballons marqués avec « Taiwan is my country » étaient les armes de ces manifestants.

Depuis lundi, les heurts avec la police se sont aggravés et ont pris une tournure dramatique: des clash sérieux, des bagarres entre manifestants et forces de sécurité, bastonnage de militants indépendantistes par la police, interdiction de brandir la drapeau national de la République de Chine sur le passage du cortège officiel, c’est tout une suite d’évènements qui est entrain d’envenimer la situation et de faire monter la colère des indépendantistes qui se sentent revenir à une époque que l’on pensait ici révolue.

Wu Poh-hsiung a rencontré Chen Yun-Lin. Wu Poh-Hsiung est le président du parti Kuomintang. Lors de leur rencontre, Mr. Wu faisait référence au président Ma Ying-Jeou en le nommant par « Monsieur Ma » et non pas « Président Ma » comme nous avons l’habitude de nommer ici nos supérieurs hiérarchiques. En effet, nous nommons nos supérieurs en indiquant d’abord le nom suivi de la fonction. Dans les propos de Wu Poh-Hsiung, la fonction a disparu. Il n’a pas oublié la position du président Ma, il n’a pas oublié qu’il a été élu par plus de 7 millions de taiwanais, mais il n’a pas voulu « incomoder » Chen Yun Lin, pour qui, Ma Ying-Jeou n’est pas un président, mais seulement un « leader », un « représentant » des taiwanais. Ceci peut paraître futile, mais ce symbole est lourd à accepter pour beauoup.

Retrouvez la discussion en cours sur notre forum
Retrouvez la discussion en cours sur notre forum

NO COMMENTS

Laisser un commentaire