Voyage: Asiatrip

1

Texte rédigé par Céline et Guillaume, tiré de leur blog.

Asiatrip, le blog de Céline et Guillaume

Bloggers: Céline et Guillaume

Genèse: Asiatrip, c’est quoi ?

Expatriés depuis 3 ans, nous vivons des jours heureux à Taipei. En effet, nous nous sommes pleinement intégrés à la vie taiwanaise. Nous travaillons tous deux dans des entreprises locales, et au grand étonnement des Taiwanais nous avons même une carte de sécurité sociale taiwanaise. Sans oublier que nous sommes très bien entourés.

Cependant, plus le temps fait son chemin et plus nous nous rendons compte que la famille et les amis nous manquent. C’est une décision difficile que nous avons dû prendre. Un choix entre une vie paisible et déjà toute faite ou une vie pleine d’inconnu où tout sera à reconstruire. Mine de rien, on prend de l’âge et ça fait un peu peur. On ne peut pas partir dans le même état d’esprit que lorsque nous avons tout quitté pour venir nous installer ici à Taiwan.

Ca y est, la décision est prise ! Nous allons nous lancer et tenter de nous refaire en Europe. Face à ce grand déchirement de devoir quitter notre merveilleuse île, une petite compensation s’impose. Il eût été trop difficile de prendre un vol direct Taipei-Paris. Nous avons donc opté pour un voyage qui nous ramènerait plus en douceur vers notre patrie. Nous rentrerons donc par la route. C’est là le projet Asiatrip, la réalisation d’un rêve.

Nous sommes jeunes, en pleine forme et n’avons pas encore d’enfants : c’est le moment idéal pour réaliser notre rêve. Bien que nous soyons encore jeunes nous sentons que nous vieillissons : untel se marie, untel a des enfants… Notre génération commence à « se poser » très sérieusement. Nous aussi nous aspirerons un jour à une « vie de confort » mais avant cela nous souhaitons vivre des temps nomades. Une année. Le désir de se détacher de toute chose matérielle.

A ce propos, j’aimerai vous faire part d’un poème qui m’a énormément touché et que j’ai d’ailleurs découvert grâce au site d’une globetrotteuse rencontrée au Vietnam (merci Zann) :

La jeunesse n’est pas une période de la vie, elle est un état d’esprit, un effet de la volonté, une qualité de l’imagination, une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité, du goût de l’aventure sur l’amour du confort.

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années ; on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme. Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille. Il demande, comme l’enfant insatiable. Et après ? Il défie les évènements et trouve la joie au jeu de la vie. Vous êtes aussi jeune que votre foi. Aussi vieux que votre doute. Aussi jeune que votre confiance en vous-même aussi jeune que votre espoir. Aussi vieux que votre abattement. Vous resterez jeune tant que vous serez réceptif. Réceptif à ce qui est beau, bon et grand. Réceptif aux messages de la nature, de l’homme et de l’infini.

Si un jour votre cœur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

Samuel Ullman

WEB: http://asiatrotteurs.canalblog.com

SHARE
Previous articleLiens utiles
Next articleJIMMY LIAO 幾米
Portail d'information francophone de Taiwan, nous proposons une actualité régulière, des reportages, des interviews,...

1 COMMENT

  1. Coucou, cest Lauren, on sest rencontre au Mondulkiri, depuis, pas de nouvelles, en esperant en avoir bientot, tres bien votre blog, bisous

Comments are closed.