Le scandale Chen Shui-Bian

4

Vous avez certainement entendu ou vu à la télévision l’affaire de l’ancien président Chen Shui-Bian. Petit résumé.

Chen Shui-Bian, ancien maire de Taipei et ancien président de la Républiqe de Chine durant deux mandats aurait détourné des sommes d’argent (20 millions d’US$) issues des fonds spéciaux alloués pour ses dépenses professionnelles lorsqu’il était maire et président.
Cette somme de 20 millions d’USD aurait été envoyé sur des comptes bancaires suisses et singapouriens appartenant au plus jeune fils de Chen Shui-Bian, à sa femme et au frère ainé de Wu Shu-Jen, l’épouse de Chen Shui-Bian.

Le scandale a éclaté grace à la justice suisse qui est entrain d’enquêter un possible détournement de fonds impliquant le fils et sa femme.

Chen Shui-Bian a reconnu que sa femme a dépose des sommes d’argent sur ces comptes suisses, mais l’épouse dit que c’est de l’argent obtenu légalement.

Le jeune fils et sa femme, impliqués dans l’affaire, sont aux Etats-Unis, pays dans lequel le fils poursuit des études d’avocat, comme son père. La justice taiwanaise a demandé leur retour à Taiwan. Le fils ne s’est pas présenté à ses cours à l’université, et la justice taiwanaise ne sait pas où ils se trouvent actuellement.

Hier, le frère ainé de l’épouse de Chen Shui-Bian a admis avoir fait des transactions financières via des moyens détournés, « underground », pour le compte de sa soeur. Les enquêteurs lui ont demandé pourquoi avoir utilisé des moyens détournés alors que la soeur dit que l’argent a été obtenu légalement ?

La fille de Chen Shui-Bian, qui semble ne pas être impliqué, a déclaré aux reporters que son père n’est pas le seul coupable. Elle accuse d’autres politiciens du DPP, des élus du DPP dont Franck Hsieh (ex-candidat DPP à la présidentielle de cette année et ancien maire de Kaohsiung) Su Tseng-chang (ancien premier ministre et co-listier de Hsieh) et l’actuel maire de Kaohsiung, Chen Chu, d’avoir profité de sommes d’argent donné par son père pour couvrir les frais des différentes élections.

Enfin, Yeh Sheng-Mao, ancien directeur du MJIB (Ministry of Justice’s Investigation Bureau, équivalent du FBI américain) aurait plus ou moins étouffé l’affaire lorsque la justice suisse l’a contacté début janvier 2008. Yeh a démissioné de son poste lorsque le KMT a pris le pouvoir et il est aujourd’hui à la retraite.

Affaire à suivre …

Discussions sur le forum: http://forum.taiwanmag.net/viewtopic.php?f=59&t=512

SHARE
Previous articleTaiwan en bref
Next articleLes Jeux Olympiques 2008
Portail d'information francophone de Taiwan, nous proposons une actualité régulière, des reportages, des interviews,...

4 COMMENTS

  1. c’est dommage que tu n’as pas une vidéo de l’interview de la fille de Chen où elle pète les plombs (et c’est pas la première fois, elle est une spécialiste des pétage de plombs en interview !).
    il y a aussi la fausse tentative de suicide de la femme de je ne sais plus quel beau-frère, le gars accompagne sa femme à l’hôpital et au lieu d’être à son chevet il convoque les journalistes pour leur dire qu’ils sont persécuté par le KMT qui veut éliminer leur famille… et ensuite on apprend que l’hôpital n’a trouvé aucune trace de médicaments dans le sang de la fausse suicidée ! c’est vraiment comique tout ça !!!

  2. j’ai trouvé la vidéo de cette interview jimmy.
    Faut dire que son  »pétage de plomb » se comprend ! Tu pars le matin pour aller au boulot et il y a une meute de journalistes à l’entrée de ton immeuble. Y’a de quoi ne pas être content.
    Cette fille n’est pas une politicienne, elle est dentiste de profession. Savoir faire face à ce genre d’évènements n’est pas facile. Je trouve sa réaction plutôt saine et naturelle.

  3. Pas impliquee … Hum hum hum …
    N’empeche qu’elle etait au courant puisqu’elle dit que son pere n’est pas le seul coupable …
    Complice en tout cas … De quoi avoir les petoches et … Peter les plombs.

  4. Qui n’est pas « au courant » de tous ces trafics a Taiwan? C’EST UN FAIT que tout le monde connait et que tout le monde s’en foute, Et de la a l’accuser de complicite, j’aimerais voir des preuves tangibles avant de balancer ce genre d’accusation « a la taiwanaise »!!

    Parmi les personnes deja inculpees, la fille de Ah-Ben n’y est nul part. Alors, j’aimerais vraiement vous voir a sa place, persecutee depuis son enfance par le gouvernement, persecutee par le media, trahit par ses parents, par son mari.. OUI, c’est vrai, y a de quoi perter les plombes, si vous etes a sa place non?

Comments are closed.