Les réalisateurs taiwanais

0

« (…) la fin du film [The Hole] n’est pas totalement dénuée d’espoir, on y sent que la vie existe encore même au plus profond du désespoir (…) » TSAI Ming-Liang

Le cinéma taiwanais a toujours été un peu oublié. On connaît plus les oeuvres chinoises ou hong-kongaises. Pourtant, la production cinématographique taiwanaise est une des plus fertiles au monde au point de vue esthétique. Ces dernières années, des festivals ont projeté certains films en provenance de l’île de Formose, permettant ainsi au public français de découvrir ces oeuvres. Quelques’uns ont gagné des prix, tel le film YiYi d’Edward Yang, Prix de la mise en scène au Festival de Cannes en 2000.

En France, seul quelques réalisateurs taiwanais sont connus, HOU Hsiao-Hsien (Millenium Mambo) TSAI Ming-Liang (Et là-bas, quelle heure est-il ?) ou encore Edward YANG (YiYi) Mais d’autres réalisateurs, tels Tso-Chi CHANG ou Han-chang TAN méritent aussi que l’on s’attarde un peu sur leur filmographie.

Ci-dessous, les présentations de quelques cinéastes.

Tso-Chi CHANG

1961 –
Ville de naissance : Chiayi

Chang Tso-chi est diplômé du département cinéma de l’université de la culture. Assistant réalisateur, en particulier de Hou Hsiao-hsien pour « La cité des douleurs » (1989), Tsui Hark et Yim Ho. Auteur et metteur en scène de théâtre, il réalise son premier film en 1993. Il a sa propre société de production à Taipei.

Filmographie :

AH-CHUNG (1996)
HEIAN ZHI GUANG (Ténèbres et Lumière) (1999)
Midnight encounter (1993)
Heian Zhi Guang (1999)

Hsiao-Hsien HOU

« Aujourd’hui, la technologie du cinéma est encore plus éblouissante et dominante, ses formes et ses rythmes sont de plus en plus sophistiqués. Mais je crois que mes films demeurent une exploration des éléments originels du cinéma, de ses aspects « primitifs » si l’on veut. Il n’y a que moi, ma caméra et les objets filmés. Rien de plus. « 
Hou Hsiao-hsien, Octobre 1998

1947 –
Ville de naissance : Meixian (Chine)

Hou Hsiao-hsien émigre, en 1948, avec sa famille à Taïwan. En 1969, à la fin de son service militaire, il entre à l’Académie nationale des arts de Taïwan pour y étudier le cinéma. Diplômé en 1972, il travaille d’abord comme scripte avant de passer assistant-réalisateur de Li Hsin, de Lai Chen-ying et de Chen Kun-hou. En 1980, il réalise son premier long métrage.

Filmographie :

DONGDONG DE ZIAQI Un été chez grand-père (1984)
LIEN LIEN FENS CHEN Poussière dans le vent (1987)
FENG-KUEI-LAI-TE JEN Les garçons de Feng-kuei (1988)
HSIMENG RENSHENG Le maître de marionnettes (1993)
HAONAN HAONU Hommes bons, femmes bonnes (1995)
NANGUO ZAIJIAN, NANGUO Au revoir le Sud, au revoir (1996)
Jiudhi liuliu de ta (Charmantes demoiselles) – 1980
Feng’er titacai (Vent folâtre) – 1981
Zai na hepan qingcao quing (Verte, l’herbe de ma contrée) – 1982
Erzi de da wan’ou (L’homme sandwich) – 1983
Nilluhoe nüer (La fille du Nil) – 1987
Flowers of Shanghai (Les fleurs de Shanghaï) – 1998
Millennium Mambo – 2001

Yi-cheng KE

1949 –
Ville de naissance : Jiayi

Après avoir suivi les cours de mise en scène de l’Ecole supérieure du journalisme à Taipei, il suit des cours à l’Université de Columbia à New-York et devient professeur de cinéma à l’Université de Wenhua. Il réalise en 1981 quelques courts métrages expérimentaux. Il dirige ensuite des épisodes pour Guangyin de Gushi. Il est interprète dans ses propres films et ceux d’autres réalisateurs du Nouveau Cinéma Taïwanais.

Filmographie :

Milin – 1981
Shui Zhi Jue – 1981
Danshen nülang – 1982
Guangyin de Gushi – 1982
Daijian de Xiaohai – 1983
Wo ai Mali – 1984
Women dou shi zheyang zhangda de – 1985
Wo men de Tien kong – 1987

Han-chang TAN

1949 –
Ville de naissance : Paoch’i

En 1975, Tan Han-chang (Fred Tan) se rend à Los Angeles pour étudier le cinéma au Columbia College. De 1976 à 1979, il travaille comme assitant-directeur auprès de King Hu.
Filmographie :

YUAN NU Rancoeur (1988)
An yeh – 1986 Split of the Spirit – 1987

Hung-wei YEH

1963 –
Ville de naissance :

En 1980 il entre au département cinéma de l’Université Chinoise de la Culture. Après deux années de service militaire, il fait ses débuts à la télévision comme scénariste. Il réalise son premier film en 1987
Filmographie :

DAO WEN L’histoire d ‘un gangster (1989)
QU JIA NU Cinq filles et une corde (1991)
Never Ending Memory (Souvenir sans fin) – 1987
Curses of the Knife – (Malédiction du couteau) – 1989

Ming-liang TSAI

1957 –
Ville de naissance : Ku Ching (Malaisie)

Tsai Ming-liang est diplômé du département des études théâtrales et cinématographiques de l’université de la culture chinoise de Taïwan. Il travaille comme metteur en scène et producteur pour le cinéma, le théâtre et la télévision. Il a également écrit plusieurs scénario et été le collaborateur du réalisateur Wang Tung.

Filmographie :

CHING SHAO NIEN NA CHA – Les rebelles du Dieu Néon (1992)
AIQING WANSUI Vive l’amour (1994)
HE LIU La rivière (1997)
LAST DANCE La dernière danse (1998)
NI NEI PIEN CHI TIEN Et là-bas quelle heure est-il ? (2001)
BU SAN Au revoir, Dragon Inn (2003)
TIAN BIAN YI DUO YUN La saveur de la pastèque (2005)
HEI YAN QUAN Je ne veux pas dormir seul (2006)

Edward YANG

1947 -2007
Ville de naissance : Shanghaï

La famille d’Edward Yang s’installe à Taïwan en 1949. Il termine ses études d’ingénieur en électronique en 1969, et poursuit une formation plus poussée en informatique (dominante : conception assistée par ordinateur) à l’université de Floride, jusqu’en 1972. De 1974 à 1981, il travaille comme infographiste à l’université de Washington. De retour à Taïwan en 1981, il devient cinéaste.

Filmographie :

HAITAN DE YITIAN Ce jour, sur la plage (1983)
QINGMEI ZHUMA Une histoire à Taipei (1985)
GULING JIE SHAONIAN SHA REN SHIJIAN Une belle journée d’été (1991)
DULI SHIDAI Confusion chez Confucius (1994)
MAHJONG Mahjong (1996)
YI YI YI YI (1999)

Et aussi: Fuping (1981) Zhiwang (1982) Guangyin degushi (1982) Qingmei zhuma (1985) Kongbufenzi (1986) Gulingjie shaonian sharen shijian (1991)

Retrouvez plus de fiches de réalisateur taiwanais sur le site de notre partenaire « Le Festival des 3 continents » http://www.3continents.com

NO COMMENTS